L’été bat son plein. Partout, les récoltes remplissent nos assiettes de produits frais magiques. Vous cherchez des idées de bonnes tables sur ces chemins des beaux jours. S’imposent le Manoir Hovey à North Hatley, Chez St-Pierre au Bic, la Cabane d’à côté à Saint-Benoît (Mirabel)… Mais la liste de restaurants intéressants sur la route est de plus en plus longue. Voici toutes sortes d’autres idées. 

Marie-Claude Lortie Marie-Claude Lortie
La Presse

L’Épicurieux

2270, rue de l’Église, Val-David

Installée à Val-David, dans les Laurentides, au bord d’une rivière, la table de la chef Fanny Ducharme, une ancienne de la Cabane à sucre du Pied de cochon, et de son collègue Dominic Tougas mérite le détour. On y partage des petits plats dont les prix vont de 9 $ à 25 $ et qui sont confectionnés avec doigté et juste assez d’originalité à partir de produis frais du marché. Pensez tomate, ricotta, miel, arachide et origan ou fruit du moment, vermouth de miel, épinette, yogourt glacé et pollen. Jolie carte de vins actuels, de bières artisanales originales et même d’hydromels. 

Pains d’exclamation!

398, rue Saint-Étienne, La Malbaie

FACEBOOK

On est ici dans Charlevoix. On ne s’y arrête pas pour un menu dégustation ni pour une poutine, mais plutôt pour une salade ou un sandwich de qualité, le midi, avec du kombucha local de Korzen produit à Saint-Tite-des-Caps ou un bon café bio et équitable. On aime l’atmosphère décontractée, la variété des viennoiseries, les quiches, les grille-pain à la table, les grilled-cheese aux fromages de Charlevoix, les quelques tables extérieures avec vue sur le fleuve et les prix abordables — le plat le plus cher est 13,95 $.

Mamie 

1245, route de la Seigneurie, Saint-Roch-des-Aulnaies 

59, avenue Morel, Kamouraska

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Le Mamie de Saint-Roch-des-Aulnaies.

Il y a maintenant de longues années que Mamie réinterprète le répertoire très traditionnel du terroir québécois avec panache et intelligence. On s’y arrête soit à Saint-Roch-des-Aulnaies, soit à Kamouraska, dans le Bas-du-Fleuve, pour un repas qui pourrait être rustique quand on parle de poutine ou de club sandwich, mais qui ne l’est pas du tout. Ici, on prépare des burgers avec de l’esturgeon du Saint-Laurent, du bison de Saint-Jean-Port-Joli, de l’agneau de Kamouraska… Les produits régionaux sont mis de l’avant partout et les idées sont originales. Avez-vous déjà goûté à de la bière au thé du Labrador ? Sinon la guédille aux crevettes ou au homard est incontournable. 

La Monnaguette de Cassis Monna & filles

1225, chemin Royal, Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans

Qu’on s’y arrête pour un repas, une glace, ou juste pour acheter des bonbons ou de la crème de cassis, Cassis Monna & filles propose une pause toujours sympathique juste à l’entrée de l’île d’Orléans. Il y a même un économusée de la liquoristerie où l’on apprend comment se préparent les crèmes de cassis et les autres alcools fins dérivés du cassis produit par la maison. Fondée par Bernard, le père des deux pilotes actuelles, Catherine et Anne Monna, et lui-même issu d’une longue lignée de liquoristes français, la maison met de l’avant un savoir-faire unique au Québec. Au café, on met en vedette le cassis, qu’il soit là pour aromatiser une moutarde ou une confiture d’oignons. Pensez grilled-cheese, poutines et autres plats décontractés entre 13,75 $ et 19,25 $.