Après la fermeture de La Petite Maison, Danny St Pierre avait dit qu’il n’ouvrirait plus jamais de restaurant. Mais l’occasion était trop belle. Les propriétaires du Boxotel, un petit hôtel-boutique situé à l’angle de la rue Ontario Est et de l’avenue de l’Hôtel-de-Ville, devaient revoir leur offre alimentaire. Adieu, Café Nomade au rez-de-chaussée. Bonjour, belle salle lumineuse que l’on aperçoit en plongée depuis la réception.

Ève Dumas Ève Dumas
La Presse

Le chef vedette est partenaire et accompagnateur dans ce projet. Le Capsa sera surtout la maison d’Hugo Potvin (Tapeo, Les Fillettes, etc.), chef de cuisine, et de sa compagne Vanessa Gomes (anciennement gérante à la Buvette chez Simone). Ils y seront sept jours sur sept, de 7 h à 16 h. Pour les 5 à 7, du lundi au vendredi, le menu se transforme en petites assiettes à partager, avec quelques plats du jour et des prix réduits sur quelques bières et vins au verre.

La cuisine est un reflet des origines saguenéennes d’Hugo et des racines portugaises de Vanessa. Bref, cretons et chorizo, truite locale et palourdes se côtoieront.

La vedette de la carte est à n’en point douter la Francesinha (« petite Française » en portugais). Il s’agit d’un croque-monsieur farci de jambon, de steak minute, de saucisse fraîche et de chorizo. Celui-ci est recouvert de fromage fondu, surmonté d’un œuf au plat et baigne dans une sauce « secrète », à mi-chemin entre le gravy et la sauce tomate. C’est d’une décadence sans nom.

Ce qu’on aime aussi du menu, c’est la transition parfaite qu’il propose entre le petit-déjeuner et le dîner. Tous les appétits y trouveront leur compte, entre le pudding de chia, le monticule de bacon, le boudin noir maison et le risotto aux champignons. Et si on a envie d’arroser ça un peu, la carte des bières et des vins de petits producteurs est montée avec soin.

Voilà une belle nouvelle adresse à découvrir dans le Quartier des spectacles, pour vos gourmandises diurnes !

https://www.capsabox.com/