Juste avant le week-end, tous les lecteurs qui cuisinent se posent cette sempiternelle question : qu’est-ce qu’on va manger ? Afin de vous inspirer, La Presse vous suggère quelques propositions de recettes de saison qui vous donneront l’eau à la bouche.

Publié le 10 déc. 2021
La Presse

Santé ! : daiquiri servi dans un verre à cocktail

Pourquoi ne pas vous préparer un cocktail à déguster pendant que vous cuisinez ? Il suffit de suivre la recette… et d’avoir le bon verre pour le servir !

Ingrédients

  • 1/2 oz de jus de citron
  • 1/2 oz de sucre de canne liquide
  • 1 1/2 oz de rhum blanc
  • 1 oz de jus de canneberge blanc
  • 2 feuilles de basilic déchiquetées
  • Tabasco vert

Préparation

  • Brasser tous les ingrédients ensemble, sauf le tabasco, avec de la glace.
  • Filtrer avec la passoire.
  • Verser dans le verre à cocktail.
  • Ajouter deux traits de tabasco vert.
  • Ajouter une tête de basilic pour faire joli.

Source : À chaque jour son cocktail, Fanny Gauthier

Publié sur lapresse.ca le 3 décembre 2017.

Petit creux : navets marinés

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Navets marinés

« J’adore les cadeaux gourmands faits maison, dit Nancy Bordeleau, du site Cinq fourchettes. Ces navets changent des traditionnels pots de confiture, sucre à la crème et caramel maison. » D’inspiration libanaise, ces navets marinés font des merveilles à l’apéro ou dans un sandwich. Il s’agit ici d’une recette très simple, pour débutants.

Ingrédients

Pour 1 pot

  • 3 tasses (750 ml) d’eau
  • 1/3 de tasse (75 ml) de sel de mer
  • 1 tasse (250 ml) de vinaigre blanc
  • 1 navet, pelé et coupé en bâtonnets (un navet jaune [rutabaga] ou trois petits navets blancs [rabioles])
  • 1 petite betterave, pelée et coupée en bâtonnets
  • 3 gousses d’ail, coupées grossièrement

Préparation

  • 1. Dans une petite casserole, chauffer l’eau et le sel, jusqu’à ce que le sel soit totalement dissous.
  • 2. Lorsque le mélange d’eau salé est refroidi, ajouter le vinaigre.
  • 3. Bien brasser.
  • 4. Mettre les bâtonnets de navet et de betterave dans un gros pot hermétique.
  • 5. Ajouter les morceaux d’ail.
  • 6. Verser le liquide afin de tout recouvrir.
  • 7. Laisser mariner quelques jours au frigo.

Source : site Cinq fourchettes

Publié sur lapresse.ca le 20 décembre 2019.

Vite fait bien fait : le meilleur ketchup maison

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le meilleur ketchup maison

Faire ses tourtières maison, c’est bien. Les servir avec du ketchup commercial ? C’est moins tentant. Alors pour Noël, on prend le temps de préparer son ketchup aux fruits à la maison avec les derniers fruits et légumes de la saison, comme le faisaient nos grands-mères et leurs mères avant elles.

Pour une dizaine de pots de 250 ml

Ingrédients

  • 10 tomates moyennes, pelées
  • 1 poivron vert et 1 poivron rouge
  • 4 pommes
  • 4 branches de céleri
  • 4 prunes bleues
  • 1 tasse de raisins verts coupés en deux
  • 4 pêches, pelées
  • 15 ml de gros sel
  • 2 tasses de vinaigre blanc
  • 1/2 tasse de sirop de maïs
  • 2 1/2 tasses de sucre blanc
  • 125 g de canneberges
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 c. à table d’épices à marinade
  • 7-8 clous de girofle entiers

Préparation

  • Un ketchup aux fruits, ou chutney, est essentiellement une confiture acidulée de fruits et légumes, relevée d’épices. Les recettes sont probablement aussi variées qu’il y a de cuisiniers : la nôtre varie selon les années, les récoltes dans le jardin et les arrivages de ce jour-là au marché Jean-Talon. Il y a parfois des poires ou des dés de courge butternut au lieu des pêches, des tomates vertes qui n’ont pas eu le temps de mûrir dans le jardin au lieu des rouges, des raisins secs pourraient remplacer les canneberges même si on préfère utiliser ce produit québécois. On note chaque année les variations et les appréciations. Cette recette est la plus « classique », succès assuré.
  • Coupez tous les fruits et légumes en dés de grosseur semblable pour en assurer une cuisson uniforme. Placez, dans une étamine ou un morceau de tissu propre et fin, les épices à marinade et les clous de girofle ; fermez avec une ficelle de coton. Placez dans une casserole à fond épais tous les ingrédients : le vinaigre, le sel, le sucre, les épices et les fruits et légumes. Le plat en fonte émaillée est idéal.
  • Chauffez le ketchup à feu moyen jusqu’à ébullition en brassant régulièrement. Attention ! Le mélange colle rapidement. Laissez frémir à petits bouillons pendant une heure environ, jusqu’à ce que les fruits et légumes soient translucides. Le sirop n’épaissira pas autant que pour une confiture traditionnelle.
  • Placez le ketchup dans des bocaux stérilisés et encore chauds. Les pots devront être stérilisés si vous souhaitez conserver le ketchup à température ambiante. Sinon, le ketchup se conservera au moins 15 jours au réfrigérateur. À déguster avec une tourtière, du pâté, des fromages comme le cheddar ou le stilton.

Publié sur lapresse.ca le 30 novembre 2017.

Appelez-moi chef ! : l’effiloché de bœuf

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

L’effiloché de bœuf

Deux ou trois plats cuisinés maintenant et congelés peuvent faciliter la vie pendant le temps des Fêtes, où l’on manque parfois d’énergie ou d’idées. Ou des deux. Voici une recette polyvalente signée Donna Hay et quelques conseils pour en faire des plats totalement festifs !

Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients

  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1,5 kg de bœuf à braiser paré et coupé en quatre morceaux
  • 1 oignon émincé finement
  • 3 gousses d’ail hachées finement
  • 250 ml de vin rouge
  • 500 ml de bouillon de bœuf
  • 500 ml d’eau
  • 750 ml de purée de tomates
  • 6 feuilles de laurier
  • Sel et poivre

Préparation

  • 1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).
  • 2. Faire chauffer la moitié de l’huile à feu moyen dans une grande cocotte. Ajouter le boeuf et faire revenir de 4 à 5 minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’il soit doré. Sortir les morceaux de viande de la cocotte et réserver.
  • 3. Verser le reste de l’huile et faire revenir l’oignon et l’ail en mélangeant constamment pendant 4 à 5 minutes pour qu’ils soient fondants. Ajouter le vin et laisser mijoter pendant 3 à 4 minutes pour qu’il réduise de moitié. Ajouter le bouillon, l’eau, la purée de tomates, les feuilles de laurier, le sel et le poivre, et bien mélanger.
  • 4. Remettre le bœuf dans la cocotte avec le jus et porter à faible ébullition. Mettre le couvercle et enfourner.
  • 5. Laisser cuire pendant 3 heures jusqu’à ce que le bœuf soit bien tendre en le retournant à mi-cuisson. Sortir le boeuf et le déposer dans un plat. Effilocher la chair à la fourchette, puis la remettre dans la cocotte afin de la mélanger à la sauce. Ôter les feuilles de laurier et servir.

Bon à savoir

Nous avons fait deux fois cette recette. À notre deuxième tentative, nous avons fermé le four après trois heures de cuisson, mais laissé la cocotte dans le four fermé et chaud une heure supplémentaire, le temps de faire des courses. Le résultat était spectaculaire : la viande avait davantage caramélisé et avait absorbé le liquide. C’était savoureux.

Quelques conseils

Donna Hay conseille d’en faire une petite tarte en mettant simplement la viande effilochée dans une mini-cocotte que l’on recouvre d’une petite rondelle de pâte feuilletée. Adorable en entrée ou même en plat principal, si on sert la cocotte avec un plat de légumes. La viande est aussi parfaite en sandwich pour le lunch et elle fait une sauce bolognaise absolument décadente (nous l’avons testée !) simplement en mélangeant la viande et sa sauce avec une sauce tomate toute simple.

Nous avons mis un petit bouquet de sauge, un piment fort émincé et quelques grains de poivre de Sichuan dans la casserole. Simplement parce que nous en avions sous la main. N’hésitez pas à donner un peu de personnalité à une recette de base, tant que ça ne la dénature pas.

Congeler dans un sac, une fois la viande refroidie. N’hésitez pas à faire cette recette même si vous vivez seul ou en couple et à préparer deux sacs, voire trois. Ils se conserveront deux bons mois au congélateur.

Nous avons travaillé avec un bon vieux rôti de palette. Le vin et les aromates rendent le plat très chic. Vraiment une option économique qui donne des résultats grandioses.

Source : Du simple au sublime, Donna Hay

Publié sur lapresse.ca le 2 décembre 2017.

Plaisir coupable : beignes à l’érable au four

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Beigne à l’érable au four

On a beau se permettre quelques excès pendant la période des Fêtes, il faut parfois savoir doser notre enthousiasme. Les beignes cuits au four se veulent ainsi une délicieuse solution de rechange aux gâteries frites.

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 7 minutes

Portions : 15 beignes (se congèlent)

Ingrédients

  • 105 g (1/2 tasse) de sucre d’érable
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de cannelle moulue
  • 150 g (1 tasse) de farine tout usage non blanchie
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 1 ml (1/4 c. à thé) de bicarbonate de soude
  • 1 ml (1/4 c. à thé) de muscade moulue
  • 1 ml (1/4 c. à thé) de sel
  • 30 ml (2 c. à soupe) de beurre non salé, ramolli
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile végétale
  • 80 g (6 c. à soupe) de cassonade légèrement tassée
  • 1 œuf
  • 125 ml (1/2 tasse) de yogourt nature

Préparation

  • 1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer à 220 °C (425 °F). Beurrer généreusement un moule à beignes à 12 cavités.
  • 2. Dans un bol, mélanger le sucre d’érable avec la cannelle. Réserver.
  • 3. Dans un autre bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate, la muscade et le sel. Réserver.
  • 4. Dans un troisième bol, crémer le beurre avec l’huile et la cassonade au batteur électrique. Ajouter l’œuf et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène. À basse vitesse ou à la cuillère de bois, incorporer le mélange de farine en alternant avec le yogourt et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène.
  • 5. Transvider la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille unie. Répartir la préparation dans les cavités du moule.
  • 6. Cuire au four 7 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre d’un beigne en ressorte propre. Démouler en renversant les beignes sur du papier parchemin déposé sur une grille. Pendant que les beignes sont encore chauds, les enrober du mélange sucre-cannelle. Remettre sur le papier et laisser tiédir.

Suggestion d’accompagnement : beurre de poire aux épices

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Beurre de poire aux épices

Ingrédients

  • 10 poires
  • 30 ml (2 c. à soupe) de jus de citron
  • 60 ml (1/4 de tasse) de sucre
  • 1 gousse de vanille fendue et grattée
  • 1 petit bâton de cannelle
  • 1 petit morceau de gingembre frais
  • 2 anis étoilés

Préparation

  • 1. Peler, épépiner et couper les poires en dés et mettre les épices dans une étamine (coton à fromage) ou un filtre à café.
  • 2. Dans une casserole, porter à ébullition les poires avec le sucre, la vanille et les épices. Laisser mijoter doucement environ une trentaine de minutes. Passer la préparation au robot culinaire. Laisser tiédir et réfrigérer jusqu’à refroidissement complet. Peut se congeler.

Publié sur lapresse.ca le 7 décembre 2017.