Geneviève O’Gleman n’a pas chômé en 2019. En plus de lancer le magazine internet Savourer, en lice pour le titre du meilleur site de cuisine au monde aux Gourmand Awards, elle a fait paraître deux livres de recettes, Les lunchs et Soupers rapides. Déguster l’année 2020 — qui s’annonce aussi remplie — sera un défi. Conversation en cinq points avec la nutritionniste qui veut nous simplifier la vie.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Un succès à savourer

Lancé il y a bientôt un an, le très beau magazine web Savourer a été élu meilleur site francophone de cuisine au Canada aux Gourmands Awards. C’est en juin, à Paris, que Geneviève O’Gleman saura s’il remporte aussi le titre de meilleur site de cuisine au monde. Rien de moins.

Être en lice pour un prix mondial, « c’est surréaliste ! », s’exclame la nutritionniste. « Ça nous donne des ailes, dit-elle, ça nous donne de l’élan pour produire encore plus de contenu mieux adapté à la réalité des gens. » Voué à la démocratisation de la cuisine santé, Savourer contient des recettes alléchantes, des adresses gourmandes, des conseils pratiques et une boutique de produits écolos.

CAPTURE D’ÉCRAN DU SITE SAVOURER

CAPTURE D’ÉCRAN DU SITE SAVOURER

Lancé il y a bientôt un an, le très beau magazine web Savourer a été élu meilleur site francophone de cuisine au Canada aux Gourmands Awards.

Des soupers rapides à préparer

Avec Soupers rapides, son plus récent livre paru aux Éditions de l’Homme, Geneviève O’Gleman veut renouveler la banque de recettes des familles (spaghetti, sauté, chili, vous connaissez ?). Sans forcer personne à passer son dimanche à cuisiner.

PHOTO TIRÉE DU SITE DES ÉDITIONS DE L’HOMME

Soupers rapides, de Geneviève O’Gleman, Éditions de l’Homme

« J’explique comment je fais pour me débrouiller les soirs de semaine, dit la nutritionniste. Je décline des bases, des ingrédients dépanneurs que je présente de différentes façons. Une poitrine de poulet assaisonnée, je la réutilise à quelques endroits dans le livre. Les ingrédients reviennent pour éviter le gaspillage. On ne veut pas se retrouver avec des dizaines de pots qui ne servent à rien dans le frigo. » Visuellement, c’est clair et inspirant. « Je veux que les gens cuisinent plus souvent, plus sainement », souligne-t-elle.

Devenir presque végé

Attendu à la fin de janvier, son prochain livre de recettes est Presque végé. « En début d’année, c’est un excellent moment pour partir avec de bonnes intentions autant pour notre santé que pour la planète, observe Geneviève O’Gleman. On est rendus là, en 2020. On ne peut plus juste se soucier de nos propres goûts. L’idée n’est pas de devenir véganes. C’est plutôt de se dire que si tout le monde mange un peu moins de viande, on aura plus d’impact que si quelques personnes réussissent à n’en manger jamais. Je crois vraiment à cet effet de groupe. »

PHOTO TIRÉE DU SITE DES ÉDITIONS DE L’HOMME

Presque végé, de Geneviève O’Gleman, à paraître en janvier aux Éditions de l’Homme

Adepte du changement en douceur, la nutritionniste proposait déjà des recettes végés au fil de ses livres et dans son site. « Là, je vais un peu plus loin », révèle-t-elle.

Une fatigue à ravigoter

Encore faut-il avoir envie de cuisiner, alors que l’essoufflant métro-boulot-dodo reprend lundi. Vouloir manger des plats gras et sucrés est une réaction normale du corps quand il est fatigué, fait savoir Geneviève O’Gleman.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Un des trucs de Geneviève O’Gleman : préparer d’avance des grains ou des céréales, ici du riz et du maïs.

Pour résister aux surgelés et à la livraison, il faut planifier. « Ça ne veut pas dire d’avoir un menu dans un tableau Excel, assure-t-elle. En ayant des ingrédients pratiques, en les préparant à l’avance, ça nous donne une erre d’aller pour la semaine. Si on a un grain qui est déjà cuit et des protéines, on peut créer un petit touski [un plat cuisiné à partir de tout ce qui reste dans le frigo, d’où son nom de “touski”]. » Gros avantage : mieux manger permet de mieux profiter de la soirée, au lieu de digérer péniblement.

Des vœux

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

« Je crois beaucoup à la stratégie du changement en douceur », dit Geneviève O’Gleman.

Que souhaite-t-on à Geneviève O’Gleman en 2020 ? « Je ne sais pas, ça va tellement bien, dit-elle avec reconnaissance. Que tout se poursuive ! »

> Consultez le magazine web Savourer : https://savourer.ca/