J’ai inventé ce potage en recevant dans mon panier Lufa de l’oseille, que je n’avais jamais cuisinée. Et en utilisant un reste de courge et de pancetta. On a tellement aimé chez nous que ça fait deux mois que j’en cuisine toutes les semaines, et c’est pourquoi ce potage sera associé pour toujours à la COVID-19. Comme je raffole du cresson, j’en mets aussi, mais vous pouvez faire la recette avec des épinards, des bettes à carde, du cerfeuil, des asperges... Ce que vous avez sous la main.

Chantal Guy Chantal Guy
La Presse

Le potage covidien

Pour six personnes

Ingrédients

• Beurre ou huile

• Quelques morceaux de bacon ou de pancetta

• 1 ou 2 échalotes françaises

• Ail

• 1 pomme de terre coupée en dés

• Gingembre (facultatif)

• Sel de céleri

• Croûtes de parmesan (si vous en avez)

• Courge butternut

• Bottes d’oseille et de cresson (ou épinards)

• 2 boîtes de 950 ml de bouillon de poulet ou de légumes

• Une touche de crème (facultatif)

Préparation

1. Une heure avant de faire le potage, couper la courge en deux sur la longueur. Saler, poivrer, huiler la chair et faire cuire au four sur une plaque à 350 °F (175 °C) pendant environ une heure. Laisser refroidir et retirer la chair en morceaux.

2. Dans une grande casserole, faire suer l’ail et les échalotes, dans un peu de beurre ou d’huile (ou quelques bouts de lardons).

3. Ajouter la pomme de terre coupée en dés. Saupoudrer de deux ou trois bonnes pincées de sel de céleri, d’un peu de sel et de poivre. Faire revenir pendant 2 minutes.

4. Ajouter une rondelle de gingembre.

5. Ajouter le bouillon, puis la courge en morceaux. Glisser dans la préparation deux ou trois croûtes de parmesan (si vous en avez). Porter à ébullition. Réduire à feu doux et couvrir. Laisser mijoter jusqu’à ce que la pomme de terre soit très tendre.

6. Ajouter l’oseille, le cresson ou les épinards et laisser mijoter 8 minutes.

7. Au robot culinaire ou avec un mélangeur à main, réduire toute la préparation en un potage bien lisse. Rectifier l’assaisonnement. Ajouter de la crème, au goût.

Le duo aubergine parmigiana et frites

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Le duo aubergine parmigiana et frites

Ça, c’est le genre de repas qui donne l’impression d’un festin malgré une fin de mois difficile. Il reste un peu de cheddar ou de parmesan, un fond de sauce tomate, et on en a marre des pâtes ? Suffit d’acheter une aubergine. Tout l’aspect cochon de ce plat tient à la façon maniaque de cuisiner l’aubergine et les frites. Comme j’ai déjà failli passer au feu avec une casserole d’huile, je n’ai pas fait de frites pendant des années. Je les cuisine maintenant quasiment une par une dans une poêle avec un peu d’huile d’arachide. Vous n’êtes pas obligé de vous compliquer la vie ainsi, mais pour moi, rien ne bat ces frites-là, cuites juste comme il faut.

Pour 4 personnes

Ingrédients

• 2 grosses aubergines

• Thym

• Sauce tomate-ail-basilic (maison ou en boîte)

• Cheddar ou parmesan ou mozzarella

• Huile d’olive

• Pommes de terre russet

• Huile d’arachide

• Sel et poivre

Préparation

1. Préchauffer le four à 350 °F.

2. Couper les aubergines sur la longueur en tranches minces (mais pas trop, pour qu’elles tiennent). Huiler, saler et poivrer les tranches. Ajouter un peu de thym.

3. Faire dorer les tranches d’aubergine sur une plaque au four pendant environ 8 minutes (bien surveiller pour qu’elles ne brûlent pas). Réserver.

4. Réchauffer la sauce tomate à l’ail et au basilic. Sinon, la faire soi-même avec des tomates fraîches ou en boîte, en ajoutant de l’ail, de l’oignon, du basilic ou de l’origan.

5. Râper le fromage.

6. Monter les tranches d’aubergine un peu comme une lasagne. Une tranche, un peu de sauce, un peu de fromage râpé. Il faut trois ou quatre tranches par personne pour faire une portion.

7. Disposer les quatre portions d’aubergine en étages en les séparant bien dans un plat allant au four et cuire à 350 °F (175 °C) pendant 30 minutes.

8. Pendant ce temps, peler les pommes de terre et les couper en bâtonnets de frites de la grosseur qui vous plaît, selon la quantité voulue.

9. Dans une poêle en fonte, faire chauffer une tasse d’huile d’arachide. Faire frire les bâtonnets de pomme de terre jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Ils doivent être espacés dans la poêle, donc il faut y aller portion par portion, en gardant les frites au chaud dans un bol recouvert.

Ragoût de légumes racines et gremolata

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Ragoût de légumes racines et gremolata

Ce plat peut être réalisé avec des cubes de bœuf, de porc ou de veau. Et si le budget est serré ou si vous n’aimez pas de grosses rations de viande, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande quantité de viande comme dans les ragoûts traditionnels. On mise plus sur les légumes racines, qui sont très parfumés, et donc le goût sera très rehaussé par la gremolata. Enfin, les restes de cette recette sont vraiment excellents sur des pâtes, ce qui fait un repas de plus.

Pour 4 personnes

Ingrédients

• 500 g de cubes de viande (bœuf, porc ou veau)

• Une demi-bouteille de vin rouge

• 950 ml de bouillon de légumes

• Sauge

• 3 gousses d’ail hachées

• 1 oignon haché

• Un peu de beurre ou d’huile

• 4 carottes coupées en rondelles

• 2 panais coupés en rondelles

• 1 navet coupé en gros dés

• Une dizaine de petites pommes de terre grelots coupées en deux

Pour la gremolata

• Zeste d’un citron

• Romarin (ou une autre fine herbe que vous aimez)

• 2 gousses d’ail

Préparation

1. Préchauffer le four à 350 °F (175 °C).

2. Dans une grande cocotte, qui ira au four ensuite, laisser tomber sept ou huit feuilles de sauge dans un peu de beurre fondu.

3. Faire suer ensuite l’ail et l’oignon.

4. Ajouter les cubes de viande et colorer leur surface.

5. Ajouter tous les légumes coupés. Incorporer le vin et le bouillon (il doit y en avoir en quantité suffisante pour recouvrir la viande et les légumes), et une cuillère à soupe pleine de pâte de tomate.

6. Porter à ébullition.

7. Couvrir et mettre la cocotte au four.

8. Laisser braiser doucement pendant 3 heures, sans remuer. Le plat est prêt lorsque le liquide a la consistance d’une sauce légère.

Pour la gremolata

9. Hacher ensemble le zeste d’un citron, le romarin et deux ou trois gousses d’ail, ce qui fera la gremolata.

10. Au moment de servir, saupoudrer la gremolata sur le ragoût (autant que vous voudrez, selon votre goût).