Pas besoin de commander des extraits de fruits aux noms exotiques sur l'internet pour obtenir un surplus d'antioxydants.

Le département de science des aliments de l'Université Cornell vient de confirmer le titre de «superfruit» des bleuets sauvages. Plus riches en antioxydants que les raisins, les pommes, les fraises, les melons ou les bananes et même que d'autres champions en titre, comme la pomme grenade, les mûres, les framboises et les canneberges. Et les bleuets sauvages ont obtenu une meilleure note que les cultivés.