Si je dis Bordeaux, vous pensez sûrement vin rouge et cabernet sauvignon. C’est pourtant le merlot qui y est le plus cultivé. Le blanc, qui représente environ 10 % de la production, est souvent associé au sauvignon blanc. Mais le sémillon donne des vins fascinants, complètement différents. Et Bergerac, longtemps le voisin pauvre, est une source d’excellents rapports qualité-prix.

Publié le 7 août
Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Sortir de l’ombre de Bordeaux

Au nord de l’Entre-Deux-Mers et à l’est de Castillon, l’appellation Bergerac n’est pas sous le giron de Bordeaux, mais fait partie des vignobles du Sud-Ouest. Les Équilibristes est un collectif de vignerons de nombreuses régions, réunis par une volonté d’élaborer des vins le plus naturellement possible. Bergerac partage beaucoup des mêmes cépages que Bordeaux, mais a longtemps vécu dans son ombre. Pourtant, les vins de qualité n’y manquent pas, et les prix sont généralement très doux. Comme ce délicieux Hirsute ! Issu surtout de cabernet franc (en grappes entières) avec un peu de merlot et de cabernet sauvignon, il offre un nez charmeur, tout en fruit rouge croquant. La bouche fait preuve d’éclat et de gourmandise, avec un fruit mûr, rehaussé d’un végétal noble, de beaucoup de fraîcheur et d’une pointe de tanins fermes. Savoureux ! À boire avec saucisses, salade de légumes grillés, risotto aux betteraves.

Les Équilibristes Hirsute Bergerac 2021, 20,80 $ (14431995), 13,5 %

Garde : 3 à 4 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Débordant de saveurs

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Vignobles Pueyo Tellus Vinea Bordeaux 2020

Le travail de la famille Pueyo est remarquable : les vignes sont cultivées en bio (en conversion pour ce vignoble), avec des pratiques biodynamiques, les vinifications sont très peu interventionnistes et, surtout, les vins sont délicieux et d’un excellent rapport qualité-prix. Le Tellus est entièrement issu de merlot, cultivé au sud-est de Saint-Émilion, juste de l’autre côté de la Dordogne, et vinifié en cuve béton. Dans cet excellent millésime, ça donne un vin au très joli nez avec des notes de mûres et de cassis, une pointe de cèdre et de tabac. La bouche déborde de saveurs, avec une matière mûre, beaucoup de fraîcheur et d’éclat. De légers tanins apportent juste ce qu’il faut d’aspérités. Complet et très harmonieux, il sera délicieux avec des viandes rouges ou des saucisses grillées, du confit de canard, un burger de portobello.

Vignobles Pueyo Tellus Vinea Bordeaux 2020, 22,10 $ (14514993), 13 %

Garde : 2 à 3 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Tout en textures

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Château Closiot Bordeaux 2018

En quittant le vignoble où sont cultivés les raisins du Tellus, on traverse l’Entre-Deux-Mers vers le sud, on franchit la Garonne et on arrive à Barsac, grande appellation de vins liquoreux, tout près de Sauternes. Mais on y fait aussi du vin blanc sec, d’où l’appellation Bordeaux (Barsac étant réservée aux vins doux). C’est l’excellent vigneron Jean-Marie Guffens, du domaine Verget en Bourgogne, qui a repris ce domaine en 2017. Issu surtout de sémillon, le vin offre un nez discret d’agrumes, de fruits jaunes et de cire d’abeille. Plus en texture qu’en arômes, il développe un joli gras en bouche avec de la fraîcheur, du grain et de légers amers qui apportent du relief et allongent la finale. Ça change des sempiternels sauvignons blancs ! Tout indiqué pour un poisson gras grillé, un risotto aux fruits de mer, une blanquette de veau.

Château Closiot Bordeaux 2018, 23,85 $ (14682111), 13 %

Garde : 3 à 4 ans

* Seulement dans une soixantaine de succursales, mais il en reste en entrepôt, donc il peut être commandé.

Consultez la fiche de la SAQ