La question du temps de garde revient souvent. Ceux que j’indique sont à partir de la date de publication et non à partir du millésime. Idéalement, si vous voulez mettre des vins en cave, achetez au moins deux bouteilles, que vous ouvrirez à des moments différents, pour voir comment le vin évolue. C’est fascinant ! La règle d’or : ouvrez-les toujours plutôt trop tôt que trop tard. Il n’y a rien de plus désolant qu’un vin passé son apogée.

Publié le 1er mai
Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Juteux et gourmand

Voilà un autre délicieux rouge de cette maison dont les vins nous déçoivent rarement. Pas surprenant avec un travail impeccable à la vigne comme au chai. Mais attention, amateurs de vins corsés, celui-ci n’est pas pour vous. Élaboré avec une majorité de zweigelt, qui rappelle à plusieurs égards le gamay, avec aussi du blaufränkisch et du saint-laurent, les trois principaux cépages rouges d’Autriche, il est plutôt à classer dans la catégorie « vins de soif ». Le nez est charmeur, avec tout plein de fruits rouges et une pointe florale. La bouche, légère, est tout en fraîcheur, leste et pimpante, peu tannique. Quelques notes d’herbes et d’épices ajoutent de l’intérêt. Simple mais juteux et gourmand, avec une impression de pureté qui le rend encore plus attrayant. À servir frais avec un poulet rôti, des pâtes à la saucisse, une pizza aux légumes grillés.

Weingut Heinrich Naked Red Weinland 2018, 21,10 $ (14729484), 12 %, bio

Garde : à boire

Consultez la fiche de la SAQ

Orange plein de saveurs

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Scarbolo Ilramato Friuli 2020

Les raisins « blancs » sont généralement de couleur jaune à maturité. Mais certains ont une couleur plus intense, dont le pinot gris (ou grigio, même cépage) : il varie du rose au bleu-gris. Dans le Frioul, fief des meilleurs pinots grigio, la tradition du ramato implique une macération du jus avec les peaux, donnant une couleur plus intense au vin. Comme ce qu’on appelle aujourd’hui vin orange. Mais le profil et la couleur de ces vins varient beaucoup selon les cépages et le temps de macération. Celui-ci est saumon pâle, légèrement cuivré. Le nez s’ouvre sur des notes de fumée, de craie, d’orange, d’écorce d’agrume, d’herbes. La bouche est savoureuse, avec une impression de plénitude, mais aussi de la fraîcheur, du grain, de légers amers en finale et peu de tanins. À essayer avec charcuteries, crevettes à l’orange, quiche saumon fumé et épinards.

Scarbolo Ilramato Friuli 2020, 24,35 $ (14467891), 13 %

Garde : de 1 à 3 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Réussite totale

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Château Fougas Forces de Vie Côtes de Bourg 2018

Les Côtes de Bourg sont sur la rive droite de Bordeaux, et comme il est coutume dans ces sols plus froids, on y cultive surtout du merlot. Forces de Vie est la grande cuvée de la famille Béchet, et quel vin ! Le nez nous transporte à Bordeaux, mais avec un parfum, une pureté et une vitalité qui se démarquent. Des notes de tabac, de prune, de cacao se mêlent à un végétal noble et à un boisé parfaitement intégré. En bouche, il offre une matière mûre, quasi soyeuse, une fraîcheur tonique et des tanins fins, fermes, mais sans dureté aucune. Assemblage de 95 % de merlot et de 5 % de cabernet sauvignon, avec un élevage de 18 mois en barriques neuves, le vin est complet, complexe et très harmonieux. À boire maintenant, avec des grillades, un jarret d’agneau braisé, un confit de canard, ou à mettre en cave.

Château Fougas Forces de Vie Côtes de Bourg 2018, 52,75 $ (14910232), 13 %, bio

Garde : de 10 à 12 ans

Consultez la fiche de la SAQ