Le monde du vin est en constante effervescence. La journaliste spécialisée Karyne Duplessis Piché vous offre une sélection hebdomadaire de nouvelles ainsi que des suggestions à découvrir.

Karyne Duplessis Piché
Karyne Duplessis Piché Collaboration spéciale

Vers une pénurie de champagne ?

L’agent importateur de vin Alexandre St-Pierre est catégorique, il n’a jamais vendu autant de champagne de toute sa carrière. « Ça défait toutes les prédictions, dit-il. On manque de champagne ! » Depuis le début de l’année, les ventes de champagne sont en hausse de près de 50 % à la Société des alcools du Québec (SAQ). L’engouement pour les bulles de luxe a même créé une rupture d’approvisionnement du très populaire Veuve Clicquot à la SAQ. C’est du jamais-vu pour Véronique Gonneville, directrice des communications du groupe Moët Hennessy au Canada. Elle précise que les Québécois ne sont pas les seuls à redécouvrir le célèbre vin mousseux : les ventes sont en hausse partout dans le monde. « Les gens ont eu peur d’en manquer, mais pas besoin de remplir son garage, précise Mme Gonneville. On va en avoir à Noël ! »

À l’agence LVB, Éric Deguire ne craint pas une pénurie de champagne pour les Fêtes, mais il s’interroge pour les années à venir. La majorité des champagnes sont issus d’un assemblage de plusieurs récoltes. Or, les dernières vendanges ont été faibles dans la prestigieuse région française, et la récolte en cours ne permettra pas d’augmenter le volume de vin de manière significative. Le Comité Champagne prévoit en effet une récolte en baisse de 50 % en raison des dégâts causés par le gel de printemps et des maladies pendant l’été. « Il y a un ajustement mondial qui est en train de se faire autant au niveau du prix que de la quantité de vin envoyée dans chacun des marchés », ajoute M. Deguire. À la SAQ, on a bon espoir de répondre à la demande.

Champagne à boire

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE LA SAQ

Jacquart Mosaïque Brut, France

Sous la barre des 50 $, ce champagne de la maison Jacquart vaut le détour. La cuvée Mosaïque réunit le classique trio chardonnay, pinot noir et pinot meunier. L’assemblage donne un vin plus croquant et plus vif que dans les années passées. La trame briochée et beurrée est subtile, et le dosage, l’ajout de sucre, n’est pas élevé. Résultat : ce champagne en mettra plein la vue avec la dinde de l’Action de grâce.

Jacquart Mosaïque Brut, France (12034216), 48,75 $.

Consultez la fiche de la SAQ

Explosif !

PHOTO DESIREE MARTIN, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le volcan Cumbre Vieja est entré en éruption dans l’île de La Palma.

Les vins issus de sols volcaniques sont de plus en plus prisés dans le monde, car leurs arômes sont plus complexes et les tannins sont d’une grande élégance. Or, ce terroir de feu s’est montré impitoyable cette semaine dans l’archipel des Canaries. Le volcan Cumbre Vieja, situé dans l’île de La Palma, est entré en éruption. Le média anglais Decanter rapporte que la lave aurait détruit 60 des 871 hectares cultivés dans l’île. Alors que les vendanges se déroulent dans l’archipel, les producteurs craignent également l’impact de la fumée et de la cendre. Six des sept îles de l’archipel espagnol produisent du vin. La production est anecdotique à l’échelle du pays, mais la région suscite beaucoup d’intérêt parce qu’on y trouve des cépages indigènes et des vignes centenaires.

Goûter les îles

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE LA SAQ

Suertes del Marqués Sept Fuentes 2018, Espagne

Sur la côte nord de Tenerife, dans la vallée de l’Orotava, le domaine Suertes del Marqués élabore ce vin rouge en majorité avec la variété locale Listán Negro. Dans un terroir unique, il se traduit par une bouche dense et concentrée aux parfums de prunes, de poivre et d’épices douces. L’odeur subtilement fumée semble rappeler le sol volcanique. À ce prix, la bouteille permet de voyager en quelques gorgées et de terminer son périple autour d’un braisé d’automne.

Suertes del Marqués Sept Fuentes 2018, Espagne (12475425), 24,85 $.

Consultez la fiche de la SAQ