Voici trois vins classiques, qui sont de très justes expressions de leur appellation : un rosé de Provence parce que c’est encore l’été, un rioja de la vieille école et un chinon exemplaire. Pour faire ses classes, ou simplement se faire plaisir !

Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Un rosé pour prolonger l’été

Ne laissez pas les températures plus fraîches vous décourager de boire du rosé. Surtout que les tomates abondent encore et que l’accord entre le vin rosé et celles-ci reste un grand classique. Et si on ne veut pas se casser la tête, le rosé du Château La Lieue est lui aussi très classique dans son style provençal, d’un bon rapport qualité-prix et largement disponible. De couleur très pâle, il s’ouvre sur un nez fin aux accents de pêche et de gadelle, avec des notes de fleurs et de garrigue. Très sec, avec un joli gras en bouche et beaucoup de fraîcheur, il fait preuve d’un équilibre sans faille. Délicieux en apéritif, il est aussi tout indiqué pour une tarte aux tomates, une guédille de homard ou une salade de crevettes.

Château La Lieue Coteaux Varois en Provence 2020, 18,85 $ (11687021), 13 %, bio

Garde : à boire

Consultez la fiche de la SAQ

Rioja à l’ancienne

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE LA SAQ

Bodegas Riojanas Monte Real Reserva Rioja 2017

Voilà un vin idéal pour se familiariser avec le style traditionnel des vins de Rioja. Fondé en 1890 dans le village de Cenicero, dans la Rioja Alta, Bodegas Riojanas n’a pas changé grand-chose à sa façon de faire. Certes, il y a eu quelques innovations, comme le remplacement des cuves de béton par d’autres en inox, mais les très longs élevages en fûts de chêne américain demeurent. Monte Real Reserva 2017 est issu à 100 % de tempranillo, élevé de 24 à 30 mois en barriques, puis encore un an en bouteille. Le nez est parfumé, profond et complexe, avec des notes de cuir, de confiture de fraise, de prune, de feuilles de tabac. En bouche, la texture est suave, l’acidité est fraîche et les tanins sont fins, encore fermes. À déguster avec des viandes braisées, un lapin aux pruneaux, un ragoût de haricots, chorizo et tomates.

Bodegas Riojanas Monte Real Reserva Rioja 2017, 24,35 $ (856005), 14 %

Garde : de 5 à 6 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Un autre succès !

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE LA SAQ

Bernard Baudry Le Domaine Chinon 2018

La dernière fois que j’ai recommandé ce vin, c’était en 2016, pour le millésime 2013. Mais si vous êtes amateur de cabernet franc de la Loire, c’est un domaine à retenir ! Les millésimes varient, mais la qualité est toujours au rendez-vous. Et le 2018 est particulièrement réussi. D’une couleur violacée profonde, il offre un parfum intense où se mêlent des notes de fruits noirs, de cèdre, de terre, de mine de crayon. La bouche est dense, nourrie et ferme avec des tanins serrés, mais fait aussi preuve de beaucoup de fraîcheur et d’élégance, avec une forte impression minérale. D’un équilibre impressionnant, il profitera d’un passage en carafe, mais est aussi promis à un bel avenir. À déguster à table, avec un rôti de porc au chou rouge, des poivrons farcis à la saucisse, un navarin d’agneau.

Bernard Baudry Le Domaine Chinon 2018, 27 $ (10257571), 13,5 %, bio

Garde : de 6 à 8 ans

Consultez la fiche de la SAQ