Voici trois vins qu’on pourrait qualifier de gouleyants, par leur fraîcheur, leur équilibre, leur gourmandise. En plus de cette qualité primordiale d’appeler un deuxième verre, ils donnent aussi faim et envie de passer à table. Où ils feront d’ailleurs preuve d’une grande polyvalence : c’est le propre des vins très harmonieux.

Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Sans reproche

Actuellement offert en ligne seulement, le Muré Sylvaner Originel Alsace 2018 sera distribué en succursale à partir du 28 juin. S’il en reste ! Parce que ceux qui savent le savent : le domaine Muré, plutôt discret, travaille ses vignes de façon exemplaire et élabore de véritables vins de terroir, d’un très bon rapport qualité-prix. Le sylvaner, longtemps mal aimé, donne ici un vin d’une profondeur et d’une complexité étonnantes à ce prix. Un fruit très mûr forme la trame de fond, autour de laquelle se développe une multitude de détails aromatiques. La texture est grasse, équilibrée par de fines aspérités, des impressions minérales, légèrement fumées, et une grande vitalité. D’un merveilleux équilibre entre gras et fraîcheur, il se développe beaucoup à l’aération. Très appétissant, il donne envie de passer à table avec des poissons en sauce, une tarte flambée, une quiche au saumon fumé.

Muré Sylvaner Originel Alsace 2018, 19,95 $ (10656556), 12,5 %, bio

Garde : de 3 à 5 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Quel nez !

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Emrich-Schönleber Riesling Trocken Nahe 2019

On doit encore le répéter : tous les rieslings ne sont pas sucrés ! « Trocken » signifie d’ailleurs « sec » en allemand. Très aromatique, l’Emrich-Schönleber Riesling Trocken Nahe 2019 offre des notes de lime et de feuilles de lime kaffir, de pomme verte, d’orange, de tilleul et de camomille, au travers desquelles se tisse une trame minérale. La bouche est tout aussi expressive et, malgré un taux d’alcool très raisonnable, elle fait aussi preuve de matière. Un léger reste de gaz ajoute du zeste à son immense fraîcheur. Le tout est harmonieux, parfumé et tonique, et ouvre l’appétit ! Tout indiqué pour l’apéro, il brillera à table avec un poisson ou des pétoncles au romarin ou aux agrumes, des rouleaux de printemps, une salade de fenouil et d’agrumes, des calmars frits avec mayonnaise à la lime.

Emrich-Schönleber Riesling Trocken Nahe 2019, 24,50 $ (12892712), 12,5 %

Garde : de 6 à 8 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Merveilleusement équilibré

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Château Le Rey Les Argileuses Castillon Côtes de Bordeaux 2019

C’est bien un vin de la région de Bordeaux, malgré la bouteille bourguignonne. Et il n’est pas boisé non plus. En fait, le Château Le Rey Les Argileuses Castillon Côtes de Bordeaux 2019 est d’une fraîcheur et d’un éclat tout à fait charmants. Il est issu d’un assemblage de 80 % de merlot et 20 % de cabernet franc, cultivés avec soin sur des parcelles argileuses, sur le même plateau calcaire que l’appellation voisine de Saint-Émilion. D’une couleur profonde, il s’ouvre sur un nez de framboise, de cassis, de cèdre, avec une pointe de cacao et de feuilles de tabac. La bouche est tout en fraîcheur, avec un fruit mûr, du grain à la texture, et des tanins présents, mais mûrs et très fins. D’un équilibre sans faille, il associe à merveille structure et gourmandise, fruit mûr et végétal noble. À déguster avec des viandes rouges grillées, un confit de canard, une brochette de légumes grillés.

Château Le Rey Les Argileuses Castillon Côtes de Bordeaux 2019, 25,95 $ (14715517), 14 %

Garde : de 4 à 6 ans

Consultez la fiche de la SAQ