Je recommande souvent de garder un seau à glace sous la main pour les chaudes journées afin d’y plonger la bouteille de temps à autre pour que le vin reste frais. Mais que faire avec un vin en carafe ? Prévoyez une assiette creuse remplie de glaçons sur laquelle vous pourrez poser la carafe, ou encore un contenant rempli d’eau et de glaçons où vous pourrez l’y plonger au besoin.

Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Parfait pour un temps de canicule

Il en reste peu. Mais trop souvent, je ne peux recommander certains vins parce qu’ils se vendent très vite. Avec un peu de chance, celui-ci sera encore offert sur le site de la SAQ. Sinon, on reste prêt pour le prochain arrivage. Parce que c’est un vin singulier, parfait pour un temps de canicule. Élaboré avec du blaufränkisch, qui voit quelques heures de macération avec une part de grappes entières, suivies de cinq mois sur lies en amphores, le vin fait preuve de pureté et d’éclat, avec des arômes qui mêlent le fruit, le végétal et des notes de levures qui rappellent le champagne. Très léger, il fait pourtant preuve de mâche et surtout de tonus et de vitalité. Je l’ai d’abord trouvé un peu cher, mais je ne cessais d’y retourner. D’une immense buvabilité, il est parfait pour l’apéro, avec des crevettes ou des tomates grillées, ou une salade panzanella.

Heinrich Naked Rosé Österreichischer Landwein, Weinland 2020, 24 $ (14727489), 11 %, bio

Garde : à boire

Consultez la fiche de la SAQ

Tout à fait réussi !

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Canet Valette Saint-Chinian Antonyme 2019

Quel délice que ce vin de tous les jours ! Élaboré avec les cinq cépages de l’appellation (mourvèdre, cinsault, grenache, syrah, carignan), il se veut un vin de plaisir, tout en fruit, à boire frais. Et particulièrement lors de chaudes soirées d’été. Déjà très gourmand et invitant au nez, avec un fruit rouge mûr et sucré, des notes d’anis, d’épices et juste une pointe animale, qui rappelle le saucisson. Ou alors c’est parce qu’il donne faim ! Il est plein de fraîcheur et d’éclat en bouche, avec un fruit croquant et de légers tanins, juste assez pour lui donner du relief, allonger la finale et, justement, donner envie de passer à table. Savoureux, il est tout indiqué pour une cuisine estivale en toute simplicité : saucisses au barbecue, hamburger maison, pizza aux légumes grillés.

Canet Valette Saint-Chinian Antonyme 2019, 18,40 $ (11013317), 13 %, bio

Garde : à boire

Consultez la fiche de la SAQ

Très sec et hyper savoureux

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Casanova di Neri Rosso di Montalcino 2019

Petit frère du Brunello, le Rosso di Montalcino est aussi élaboré uniquement avec du sangiovese. Celui de Casanova di Neri demeure une référence. Élevé de 12 à 15 mois en vieux foudres, il arbore une couleur très pâle. Le nez est retenu, mais envoûtant, plein de détails aromatiques : cerise, fraîche et séchée, notes de tabac, de feuilles de tomate, de garrigue, de sous-bois. Il fait littéralement saliver, avec beaucoup de fraîcheur et des tanins bien présents, fermes, mais mûrs et très fins. Corsé, mais aussi élégant et, surtout, très harmonieux et complet, il appelle la nourriture : viande rouge grillée, pâtes à la saucisse italienne, aux tomates et au fenouil, gnocchi aux champignons et au parmesan.

Casanova di Neri Rosso di Montalcino 2019, 31,50 $ (14730805), 14,5 %

Garde : de 6 à 8 ans

Consultez la fiche de la SAQ