On sait à quel point l’environnement influence la dégustation. La couleur d’une pièce, la musique ou même la météo peuvent changer la façon dont on perçoit un vin. Pour faire abstraction de ce qui vous entoure, et mieux vous concentrer sur ce qui est dans votre verre, essayez de déguster les yeux fermés. Du coup, vous pourrez aussi vous imaginer dans la région d’où vient le vin !

Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Très bien fait et surtout très passe-partout

Aucune surprise ici : ce rosé sort parmi les favoris chaque année. La famille Gassier nous a habitués à un rosé très bien fait, fiable et constant, et d’un bon rapport qualité-prix. Le rosé qu’on achète sans hésiter et dont on garde quelques bouteilles sous la main pour la belle saison. D’une couleur très pâle, il arbore un nez discret, très fin, avec de délicates notes de pêche et d’agrumes. Sec, il offre un certain gras en bouche et beaucoup de fraîcheur, avec de très légers amers en finale qui en font un vin parfait pour la table. Il accompagnera avec bonheur une foule de plats : salade de crevettes, sushis, tartare de poisson, saucisses grillées, tomates farcies.

Famille Gassier Buti Nages Rosé IGP Gard 2020, 15 $ (427625), 13,5 %, bio

Garde : à boire

> Consultez la fiche de la SAQ

Parfait pour s’initier au mencía

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Mengoba Brezo Bierzo 2019

L’Espagne viticole a le vent dans les voiles : on redécouvre de vieux vignobles abandonnés, parce qu’ils étaient trop isolés, trop difficiles à travailler, plantés avec des cépages méconnus. C’est ce qui fait tout leur charme aujourd’hui ! La région de Bierzo, dans le Nord-Ouest, a été l’une des premières à renaître, avec le cépage mencía. On le compare parfois au cabernet franc, parfois à la syrah, mais il a son caractère propre. Issu de vieilles vignes en altitude, cultivées en bio, ce vin s’ouvre sur un nez parfumé, aux notes florales, de fruits rouges, avec une pointe minérale, ferreuse. Sec, très frais, avec juste ce qu’il faut d’aspérités tanniques, il fait preuve de beaucoup d’éclat. À servir rafraîchi avec charcuteries, steak tartare, risotto aux champignons, brochettes de porc et de poivrons.

Mengoba Brezo Bierzo 2019, 18 $ (14426897), 13,5 %

Garde : de 3 à 5 ans

> Consultez la fiche de la SAQ

Puissant et élégant

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Le Clos du Caillou Bouquet des Garrigues Côtes du Rhône 2018

Voilà un vin qui met de l’avant tout le charme du grenache, sans tomber dans ses excès. Alors que le grenache peut donner des vins très capiteux et déséquilibrés lorsqu’on pousse les maturités ou l’extraction, il donne ici un vin parfumé, suave et complexe, mais sans lourdeur. Le grenache au sommet de son art, lorsqu’il combine puissance et élégance. Le nez offre tout le charme fruité du cépage : framboise, fraise, pomme de tire. Puis il se développe sur une foule de détails aromatiques : fleurs, épices, anis et poivre, garrigue et une pointe animale, viandée. La bouche, riche et fruitée, fait preuve de matière et de puissance, mais elle est surtout harmonieuse. Des tanins soyeux s’étirent en finale. À déguster avec un magret de canard, un gigot d’agneau aux olives noires, une tarte au boudin, un couscous aux merguez.

Le Clos du Caillou Bouquet des Garrigues Côtes du Rhône 2018, 29,90 $ (12249348), 14,5 %, bio

Garde : de 3 à 5 ans

> Consultez la fiche de la SAQ