La question des temps de garde revient souvent. Ceux que je suggère sont à partir de la date de publication de l’article, et non à partir du millésime. Et, bien sûr, ils sous-entendent des conditions de garde idéales : une température fraîche et stable, de la noirceur, l’absence d’odeurs et de vibrations.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Savoureux, avec de la texture et de la gueule

La région de Jumilla, dans le sud-est de l’Espagne, est surtout connue pour ses vins rouges puissants à base de monastrell (nom espagnol du mourvèdre). Les blancs, moins de 5 % de la production, sont rarement inspirants. Mais ce sauvignon blanc, cultivé sur un plateau calcaire à 600 m d’altitude, offre un très bon rapport qualité-prix. Rien de renversant, mais très bien fait. Un nez expressif, très frais, offre des notes d’agrumes, d’herbes et de pommes vertes. Très sec, ce vin fait preuve de tenue et de matière en bouche, malgré ses très raisonnables 12 % d’alcool, avec de légers amers qui apportent du relief. Seul bémol : la bouteille est un peu lourde. À déguster à l’apéro, avec des légumes frits, un tartare de poisson, un poisson grillé avec une sauce Green Goddess.

Ecovitis Equilibrio Sauvignon Blanc Jumilla 2020, 16,25 $ (14271039), bio, 12 %

Garde : 1 ou 2 ans

> Consultez la fiche de la SAQ

Tout indiqué pour vos grillades

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Domaine de la Patience Syrah Coteaux Pont du Gard 2019

Voilà un autre vin d’un très bon rapport qualité-prix. Issue de vignobles qui se situent entre ceux de Costières de Nîmes et ceux des Côtes du Rhône, cette syrah est un brin réservée de prime abord, mais s’ouvre très vite sur un nez tout en fruit, avec des notes de framboise, de cerise, de mûre, une pointe de fleurs et d’épices. Ce vin fait preuve d’une certaine mâche en bouche, mais aussi de beaucoup de fraîcheur, avec juste ce qu’il faut de tanins pour du relief et de la structure. Une syrah savoureuse, sur le fruit, avec des accents de violette et d’olives noires, un caractère gourmand, mais amplement de matière pour passer à table. À déguster avec des grillades, ou des plats d’inspiration provençale où brillent les herbes et les olives.

Domaine de la Patience Syrah Coteaux Pont du Gard 2019, 16,30 $ (14060952), bio, 13,5 %

Garde : de 1 à 3 ans

> Consultez la fiche de la SAQ

Finesse insoupçonnée

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Château Combel-la-Serre Cahors 2018

Les 26 hectares de vignes de Sophie et Julien Ilbert sont sur les Causses, les plateaux calcaires au-dessus de la vallée du Lot. Le malbec y donne des vins avec beaucoup d’éclat et de fraîcheur, comme celui-ci. Il a la matière dense d’un vin de Cahors, mais sans dureté ni lourdeur. D’une couleur violet intense, ce vin a au nez un peu de réduction qui se dissipe à l’aération ou avec un passage en carafe. Puis, il se révèle sur un fruit très mûr, des notes de terre noire, de cuir. La bouche, très harmonieuse, se développe sur plein de détails aromatiques : fruits, fleurs, herbes et épices, le tout très fondu. Les tanins sont fermes, mais très fins et s’égrènent sur une longue finale. Parfait pour un confit ou un magret de canard, des brochettes de bœuf ou d’agneau, une poêlée de champignons sauvages.

Château Combel-la-Serre Cahors 2018, 23,30 $ (13090762), bio, 12,5 %

Garde : de 4 à 6 ans

> Consultez la fiche de la SAQ