(Bordeaux) La Cité du vin de Bordeaux, qui se revendique depuis son ouverture il y a quatre ans 4e musée le plus visité de France hors Île-de-France, avec environ 425 000 visiteurs en moyenne, veut tourner la page d’une année noire pour cause de COVID-19 — fréquentation en baisse de 63 % par rapport à 2019 — et se tourne vers 2021 avec des innovations de contenu et de développements en ligne.

Publié le 22 janv. 2021
Agence France-Presse

La Cité, actuellement fermée pour cause de COVID-19, va ainsi enrichir son exposition permanente avec un « compagnon de visite » perfectionné et personnalisé sur téléphone intelligent, des ateliers aux thématiques nouvelles, des dégustations plus systématiques ponctuant les évènements.

En ligne, l’offre va être renforcée avec une plateforme qui se voudrait « une sorte de Netflix du vin », explique la Cité, agrégeant des contenus extérieurs sur le vin, en plus des créations et évènements de la Cité, ainsi que la possibilité de suivre et d’intervenir en direct sur les évènements dans l’auditorium.

Pour le printemps 2021, si le contexte sanitaire permet la réouverture, la mythologie sera à l’honneur de l’exposition temporaire, sous le thème Boire avec les dieux.

Au-delà, la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, qui gère la Cité du vin, a défini un plan stratégique pour la période 2021-2016 qui envisage 7 millions d’euros d’investissement, avec notamment d’importantes évolutions du parcours permanent, une nouvelle forme d’exposition temporaire, et la création d’un parcours immersif sur la dégustation.