Vous pensez mauvais vin ? Selon l’expression populaire, oui. Or, la piquette est aussi une boisson élaborée avec le marc de raisin — les parties solides récupérées après la vinification.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Pour ce faire, les vignerons ajoutent de l’eau au marc. Le sucre contenu dans les peaux permet d’élaborer une nouvelle boisson faible en alcool (de 4 à 6 %) dont les saveurs rappellent celles du vin.

La piquette est à la mode par les temps qui courent aux États-Unis. Auparavant, elle a longtemps été utilisée en Europe. Elle se nomme par exemple Acqua pazza en Toscane.

La production de piquette est interdite au Québec, mais le vignoble Les Pervenches s’en est inspiré pour créer son nouveau produit Macbulles.

« On donnait notre marc à distiller ou pour préparer de la bière, explique Michael Marler. On se demandait comment l’utiliser au vignoble. » Le vigneron ne commercialise pas un produit 100 % piquette, mais il a utilisé la boisson pour élaborer un vin mousseux.

En importation privée, l’agence Les Vieux garçons importe la piquette du domaine Wild Arc Farm dont les cuvées sont une référence en Amérique. L’importateur est en attente d’une nouvelle commande.

En Nouvelle-Écosse, le vignoble Benjamin Bridge commercialisera sous peu une piquette dans laquelle on a ajouté du sel de la baie de Fundy et du houblon Citra.

Pour être au courant des prochaines mises en vente de piquettes, consultez les sites suivants :

> site du vignoble Les Pervenches

> site de l’agence Les Vieux garçons

> site du vignoble Benjamin Bridge (en anglais)