Vous serez nombreux à faire la grimace si je mentionne le retsina. Ce vin grec traditionnel, produit depuis près de 4000 ans, a malheureusement connu une période très sombre. Comme son nom l’indique, c’est un vin aromatisé à la résine, celle du pin d’Alep pour être précis. Mais il a longtemps été élaboré avec du vin médiocre, auquel on ajoutait beaucoup de résine, aussi de mauvaise qualité, pour en masquer les défauts. Aujourd’hui, plusieurs très bons vignerons lui redonnent ses lettres de noblesse.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Cool et étonnant

Un bon vin commence toujours à la vigne, qu’il soit aromatisé ou non. Celui-ci est élaboré avec le cépage roditis, cultivé en bio sur ce domaine exemplaire dans les montagnes qui surplombent le golfe de Corinthe. Fermenté en amphore et délicatement infusé avec de la résine de pin fraîchement récoltée près du vignoble, ce vin offre des saveurs d’agrumes, de romarin, de fleurs séchées et de camomille. Peut-être pas pour tous, mais très original et bourré de caractère. Et vraiment très cool pour la table où il réussit des accords étonnants avec des plats marqués par l’huile d’olive, le romarin et les herbes fraîches en général, ou le cari entre autres. Aussi délicieux avec des mezze. Ne laissera personne indifférent !

Domaine Tetramythos Retsina, 16,10 $ (14070448), 12 %, bio.

Garde : à boire.

> Consultez la fiche de la SAQ

Un rosé très polyvalent

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Malivoire Ladybug Rosé Niagara Peninsula 2019

Les vins rosés et les gamays sont des spécialités chez Malivoire. Ladybug, son tout premier rosé, est élaboré chaque année depuis 1998. Devenu un véritable chouchou des Ontariens, c’est un des vins les plus vendus parmi les produits de spécialité à la LCBO. Issu de cabernet franc, avec un peu de gamay et de pinot noir — trois des cépages rouges qui réussissent le mieux dans la région —, ce vin est d’une couleur assez soutenue, mais complètement sec et très frais. Beaucoup de petits fruits rouges au nez, auxquels une pointe d’agrumes et d’herbes apporte de la complexité. Très polyvalent, il accompagnera des grillades de poisson, de fruits de mer, de saucisses ou de légumes.

Malivoire Ladybug Rosé Niagara Peninsula 2019, 17,50 $ (13747891), 12 %.

Garde : à boire.

> Consultez la fiche de la SAQ

Fraîcheur du Douro

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Quinta de la Rosa Dourosa Douro 2017

Voilà un domaine qui ne déçoit jamais. Les vins sont très typés, et de justes expressions des terroirs du Douro, mais sans lourdeur ou surmaturité. Dourosa est son « petit » vin, tout en fruit. On s’entend, on est dans la vallée du Douro, où le soleil plombe en plein été : les vins ne sont jamais légers ou délicats. Mais la volonté ici est de mettre l’accent sur le fruit et la fraîcheur. Pari réussi, même dans ce millésime très chaud. Très joli nez sur les fruits noirs mûrs, avec un peu d’épices et de terre noire. La bouche est fraîche, avec de l’éclat, une pointe florale, et des tanins modérés, mais fermes. Parfait pour des viandes rouges au barbecue.

Quinta de la Rosa Dourosa Douro 2017, 19,95 $ (12640232), 14 %.

Garde : de 3 à 5 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ