Les ventes d’alcool à la Société des alcools du Québec (SAQ) ont explosé depuis le début du confinement.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Selon des chiffres fournis par une agence d’importation privée, les ventes de certains magasins ont augmenté de 75 % à la fin de mars en comparaison avec les chiffres enregistrés à la même période l’an dernier.

Mais les vignerons sont loin de sabrer le champagne. Les nombreux producteurs joints par La Presse s’inquiètent pour leurs ventes, qui sont au beau fixe.

« Je suis très inquiet pour [mon domaine] Gulfi et les ventes, en raison de l’impact mondial que cette COVID-19 apporte », écrit Matteo Catania, vigneron en Sicile.

Selon le porte-parole de la SAQ, Mathieu Gaudreault, le monopole ne prévoit pas d’interruption de ses importations « pour le moment ».