La question de la disponibilité revient souvent. Je vérifie toujours si les vins recommandés sont actuellement offerts, mais parfois, ils sont mis en marché plus tard qu’annoncé ou disparaissent beaucoup plus vite que prévu des tablettes. Assurez-vous de demander au personnel de votre succursale de la SAQ de vérifier s’ils sont encore en entrepôt — dans ce cas, il peut en commander — ou s’ils sont encore à venir.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Un nature cohérent, de son contenu à son contenant

Délicieux grenache blanc, issu de vignes cultivées en altitude à Terra Alta, appellation du sud de la Catalogne. Vinifié sans aucun intrant, c’est donc un vin nature, et il a tout le charme des meilleurs. Un très joli nez dévoile des notes de poire, de coing, de fleurs de pommier séchées, de foin, de laine mouillée. Savoureux et tonique en bouche, avec une texture qui a du grain et une impression minérale. Véritable vin de caractère qui continue d’évoluer dans le verre. Et les frères Ferre, qui l’élaborent, ont une approche cohérente en matière de respect de l’environnement : la bouteille est très légère. Quand on fait du bio et que la bouteille pèse deux kilos… Il vaut de toute façon mieux mettre l’argent dans le contenu que dans le contenant !

Potentiel de garde : de 2 à 3 ans.

Frisach L’Abrunet Terra Alta 2018, 19,40 $ (14280437), 13,5 %, bio.

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/fr/14280437?q=14280437

Fraîcheur à l’apéro

Nelson, en Nouvelle-Zélande, est une toute petite région comparée à sa fameuse voisine Marlborough. On y cultive aussi le sauvignon blanc, cépage chouchou de Marlborough, mais ce sont plus souvent le pinot gris et le riesling qui retiennent mon attention. Comme ici, avec ce vin aromatique, aux accents de lime et de pomme verte, avec une pointe de cette odeur qui rappelle le pétrole. Une acidité vive équilibre quelques grammes de sucre résiduel et laisse l’impression d’un vin sec et fringant. Léger, mais avec de la matière et une certaine mâche. Sûrement intéressant à faire déguster à l’aveugle ! Tout indiqué pour l’apéro, pour accompagner des rouleaux de printemps aux crevettes, des sushis, des moules et frites.

Potentiel de garde : de 4 à 6 ans.

Trout Valley Riesling Nelson 2017, 19,35 $ (14191506), 11,5 %.

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/fr/14191506?q=14191506

L’équilibre façon Douro

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Churchill’s Estates Douro 2016

Élaboré avec les cépages touriga nacional, touriga franca et tinta roriz, avec un élevage partiel en barriques, ce vin nous transporte directement dans le Douro. Des arômes intenses de fruits noirs, frais, en confiture et à l’eau-de-vie, sont rehaussés de notes florales et d’un peu d’épice. Une matière mûre donne une bouche suave et fruitée, mais avec aussi de la structure, de la fraîcheur et une impression minérale. Le vin est puissant, mais équilibré, sans tomber dans les excès, avec une longue finale sur des tanins modérés. Un exemple classique de vin du Douro, qui marie richesse et fraîcheur. Il accompagnera du bœuf braisé, un gigot d’agneau aux herbes, un chili à la viande ou végétarien.

Potentiel de garde : de 5 à 6 ans.

Churchill’s Estates Douro 2016, 18,10 $ (12362931), 13,5 %.

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/fr/12362931?q=12362931