Sept ans après le début du mouvement « Dry January » (ou Janvier sec) en Angleterre, des groupes français viennent de mettre sur pied une initiative similaire pour la première fois.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Or, l’idée d’arrêter de boire pendant un mois a soulevé un tollé dans l’Hexagone.

Le maire de la ville d’Épernay, en Champagne, Frank Leroy, a même fait voter au conseil municipal un vœu contre le Dry January le 16 décembre.

Il craignait que cette initiative ne pénalise les producteurs de vin de sa région. Le président Emmanuel Macron s’est aussi exprimé contre ce mouvement.

De l’autre côté de la Manche, plus de 4 millions de Britanniques ont participé l’an dernier au Janvier sec.