Les États-Unis sont les premiers consommateurs de vin de la planète, devant la France, l’Italie, l’Allemagne et la Chine.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Or, pour la première fois depuis 25 ans, les Américains ont moins bu l’an dernier. Le recul du volume des ventes de 0,9 %, annoncé par la firme International Wines and Spirits Record (IWSR), a fait trembler le monde du vin.

D’autant plus que la nouvelle survient alors que le président Trump menace de taxer plusieurs produits européens, dont le vin et les spiritueux, en représailles à la taxe imposée par la France aux géants numériques.

Les États-Unis imposent déjà depuis l’automne une taxe de 25 % sur les alcools de plusieurs pays d’Europe.