Les fêtes de fin d’année approchent tout doucement. Je ne sais trop à quoi elles ressembleront, mais chose certaine, en ce qui me concerne, les bulles seront de la partie. Les arrivages de vins mousseux seront nombreux au cours des prochaines semaines. Le Crémant de Barmès-Buecher vient d’arriver : 240 caisses devraient être distribuées dans le réseau cette semaine. Un autre très gros coup de cœur : Monsieur S. Brut Nature Crémant de Limoux 2017, 26,55 $ (13819550). Il est déjà en succursale, donc en quantité plus limitée. Sinon, ceux-ci sont excellents aussi.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Pour réveiller les papilles

Ce magnifique domaine familial cultive ses vignes en biodynamie depuis 1998 et élabore toujours des vins d’une grande pureté. Un travail méticuleux à la vigne donne des raisins de grande qualité, ce qui permet des vinifications très peu interventionnistes. Assemblage de pinot gris, pinot auxerrois, pinot blanc et chardonnay, ce vin ne voit aucune addition de sucre, ou de quoi que ce soit d’autre. D’une couleur assez soutenue, avec de légers reflets pêche (le pinot gris ?), il a de nouveau cette année un nez très fin et délicat, aux arômes de poires, de mirabelles, de fleurs blanches. Très sec et tonique, avec une bulle fine et abondante, il vous réveillera les papilles à l’apéro, mais sera aussi délicieux à table avec un tartare de poisson, un carpaccio de pétoncles, des sashimis ou des légumes en tempura.

Domaine Barmès-Buecher Brut Nature Crémant d’Alsace 2017, 28,20 $ (10985851), 13 %, bio.

Garde : de 4 à 6 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Le vin italien de tous les jours

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Brigaldara Valpolicella 2019

Est-ce que le simple Valpolicella a souffert de la popularité de son grand frère l’Amarone ? Quand on voit le succès qu’a connu le Valpolicella Ripasso, un style qu’on pourrait situer entre les deux ou, pour être cynique, qu’on pourrait qualifier de Valpolicella qui veut être de l’Amarone, on pourrait y croire. L’image du Valpolicella n’a pas non plus été valorisée par la mer de vins industriels produits sous cette appellation. Et c’est dommage parce que le Valpo peut être tellement bon ! Comme celui-ci, bourré de caractère, de fruits et de gourmandise. Avec ce petit quelque chose d’italien, de très savoureux, avec un peu d’herbes et d’épices, de noyaux de cerise, et une pointe d’amertume qui le rend si digeste. Pour accompagner des antipasti, des pâtes à la saucisse et aux épinards ou une pizza.

Brigaldara Valpolicella 2019, 18,85 $ (14320523), 13 %.

Garde : 2 ou 3 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Une valeur sûre oubliée

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

René Bouvier Chapitre Suivant Bourgogne 2018

Longtemps une référence parmi les produits de spécialité à la SAQ, ce vin semble avoir été un peu oublié depuis qu’il est passé en approvisionnement continu. Pourtant, c’est probablement un des vins de Bourgogne au meilleur rapport qualité-prix chez nous. Et le 2018 est tout à fait délicieux ! Il affiche une couleur pâle et un nez fin, aux arômes de petits fruits rouges, avec de délicates notes de fleurs, d’épices et de sous-bois. Beaucoup de finesse en bouche, mais avec une matière mûre, une certaine profondeur et de légers tanins qui apportent juste ce qu’il faut d’aspérités. Un pinot noir délicieux, et une valeur sûre pour apporter à un souper ou pour offrir en cadeau. Parfait pour des volailles rôties, du canard aux cerises ou un risotto aux champignons.

René Bouvier Chapitre Suivant Bourgogne 2018, 25,15 $ (11153264), 12,5 %.

Garde : 3 ou 4 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ