(Dublin) Le gouvernement irlandais a annoncé mardi repousser la réouverture prévue des pubs à Dublin et y imposer de nouvelles restrictions sur les rassemblements entre foyers face à la résurgence de cas de nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

Après le confinement décrété en mars, l’Irlande, qui a enregistré 1784 décès sur 31 192 cas recensés, n’avait rouvert que les pubs servant à manger fin juin. Annoncée dans un premier temps pour le 10 août, la réouverture des autres avait été repoussée au 21 septembre.

Si cette date est bien confirmée à l’échelle du pays, la capitale en sera exclue, a annoncé le vice-premier ministre Leo Varadkar lors d’une conférence de presse.

Les rassemblements seront limités à deux foyers, à l’intérieur comme à l’extérieur, et les groupes limités à six.

Les habitants de Dublin sont encouragés à limiter leurs déplacements hors de la capitale.

« La situation dans notre capitale est inquiétante et s’est dégradée au cours de ces dernières semaines », a expliqué M. Varadkar.

« Si cela continue, il pourrait devenir impossible de contenir le virus hors de nos hôpitaux, maisons de retraites et usines », a-t-il averti.

Selon lui, le niveau de circulation du virus y a été multiplié par dix en deux mois et le taux de positivité aux tests se situe à 3,5 %, contre 2 % dans le reste du pays.

Le gouvernement a également annoncé débloquer 600 millions d’euros pour préparer le système de santé à l’hiver, période difficile avec le retour des autres épidémies saisonnières.