Le jeudi 3 septembre, la SAQ mettra en vente, en ligne exclusivement, une cinquantaine de vins nature. Une première opération de ce genre, révélatrice de l’engouement continu pour ce type de vin.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

C’est, selon la SAQ, le coup d’envoi pour marquer l’adaptation de son offre à cette tendance : elle compte offrir de nouveaux vins nature chaque semaine, tout au long de l’année, qui seront identifiés par un affichage « Vin nature », à la fois sur son site web et dans le réseau des succursales.

Mais qu’est-ce qu’un vin nature au juste ? Pourtant, certains sont très loin de l’esprit du mouvement… Du vin, ça n’existe pas dans la nature. C’est un produit élaboré par l’humain. Par contre, il peut être produit uniquement à partir d’ingrédients naturels (des raisins), sans addition d’ingrédients chimiques ou synthétiques. Et ça, ça commence à la vigne. Prétendre faire du vin nature alors qu’on arrose ses vignes de pesticides ? Malheureusement, ça existe, alors qu’une viticulture bio devrait être à la base du vin nature. C’est d’ailleurs la première des 12 règles de la charte du Syndicat de défense des vins naturels, qui a été approuvée par les autorités gouvernementales françaises en début d’année, et dont nous devrions commencer à voir le logo sur des bouteilles au cours des prochains mois.

> (Re)lisez « Des règles pour le vin nature »

Pour qu’un vin soit considéré comme nature, le plus important est une viticulture bio et une élaboration sans intrants (à part, au besoin, des doses minimales de soufre) ni manipulations excessives – toutes ces techniques qui permettent de façonner un vin tel un produit de consommation, avec la couleur, les arômes, le goût souhaités, en fonction des besoins d’un marché.

Le vin est beaucoup plus qu’un simple produit de consommation. Ce qui nous fascine, c’est son histoire, les gens qui le produisent, la terre qui l’a vu naître, les traditions desquelles il est issu. Le vin nature ne veut pas répondre à un marché ; il se veut plutôt l’expression la plus fidèle possible d’un lieu et d’un moment.

Si vous recherchez des vins qui ont toujours le même goût, sans surprise et sans émotion, le vin nature n’est peut-être pas pour vous. Par contre, si vous aimez vous laisser surprendre, découvrir de nouvelles saveurs, être ému par un vin, n’hésitez pas à explorer cette nouvelle offre de la SAQ. Mais prenez donc une fraction du temps que les vignerons ont consacré à les produire pour en découvrir un peu plus sur eux et sur leur travail. Votre dégustation n’en sera que plus agréable.