L’Espagne nous en met plein la vue (et la bouche !) depuis quelques années avec une vague de jeunes vignerons qui travaillent à revaloriser de magnifiques terroirs, négligés ou abandonnés, un peu partout au pays. Mais il peut être difficile de mettre la main sur ces bouteilles, produites en petites quantités, et souvent plus chères. Voici deux domaines qui travaillent depuis longtemps en bio, et qui offrent des vins d’un excellent rapport qualité-prix, en quantité non négligeable. Et un vin rouge du Portugal, un pays qui se démarque toujours pour ses nombreux vins uniques à prix très doux.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Parfait compagnon d’été

Beau, bon, pas cher et bio. Que demander de plus ? Parés Baltà tient encore ses promesses avec un vin tout à fait délectable, et tout indiqué pour les chaudes journées d’été. Assemblage de parellada, xarel-lo et macabeu, il offre un joli nez, tout en fruit, sur des notes de poire et de pomme, avec une pointe d’agrumes et de fleurs blanches. La bouche est fraîche et juteuse, avec des saveurs pimpantes de fruits frais. Léger, sec, avec une touche de gaz carbonique qui ajoute à sa fraîcheur. Simple, mais net, savoureux, hyper bien ficelé et désaltérant. Apéritif idéal, il sera aussi délicieux avec des fritures de poisson (des sardines !) ou de légumes, des sushis et des sashimis, une salade de courgettes à la feta.

Parés Baltà Blanc de Pacs Penedès 2019, 16,45 $ (14195275), 11 %, bio.

Garde : 1 ou 2 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Les yeux fermés

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Raventos I Blanc De Nit Conca del Riu Anoia 2017

Offert sur saq.com depuis jeudi, ce vin sera en succursale à partir du 3 août. S’il en reste ! Parce que c’est connu, ce mousseux rosé est d’un excellent rapport qualité-prix et d’une constance remarquable. Je n’ai pas goûté le 2017, mais aucun millésime ne m’a déçue. La famille Raventos travaille de façon exceptionnelle : les vignes sont cultivées dans le plus grand respect de la terre, et les vins sont élaborés avec un réel souci de reflet du terroir. Le site internet de leur domaine regorge d’informations. De Nit est élaboré avec les cépages xarel-lo, macabeu et parellada, avec un peu de mourvèdre. Sa trame aromatique varie selon les millésimes, mais il est toujours très sec, élégant et tonique, avec une bulle fine et de la tension. Apéritif parfait, il accompagnera aussi un tartare de saumon, des crevettes grillées, une tarte aux tomates.

Raventos I Blanc De Nit Conca del Riu Anoia 2017, 29,45 $ (12097954), 12 %, bio.

Garde : de 6 à 8 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

La chaleur du Douro

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Kopke Douro 2017

Assemblage typique du Douro, ce vin est élaboré avec les cépages touriga nacional, touriga franca, tinta roriz (alias tempranillo) et tinto cão. D’une couleur violacée assez sombre, il s’ouvre sur des arômes qui donnent l’impression d’une terre chaude. Des notes de fruits et de terre noirs, mais aussi une impression d’herbes et de roches chauffées par le soleil. Pour moi, c’est vraiment typique du Douro et de ses vignobles en terrasse au-dessus du fleuve. La bouche fait preuve de tenue, et allie puissance avec fraîcheur, sans lourdeur. Les tanins sont modérés, mais le vin en soi est ferme et appelle la table. À servir avec des saucisses ou des côtelettes d’agneau grillées aux herbes, une bavette aux échalotes, un poulet rôti, un filet de porc aux olives noires.

Kopke Douro 2017, 17,75 $ (14399366), 13 %.

Garde : de 3 à 5 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ