La Distillerie Côte des Saints, qui a ouvert ses portes il y a quelques mois à Mirabel, produit gins et whiskys (en cours de vieillissement) à partir des champs d’orge environnants.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

Avant la pandémie, les visites et dégustations avaient déjà commencé, mais ont dû être suspendues – la distillerie a d’ailleurs participé à l’effort de guerre en fabriquant du gel hydroalcoolique.

La reprise des visites, adaptées aux mesures de distanciation, est imminente et sera enclenchée aussitôt que le gouvernement donnera un feu vert définitif, qui devrait intervenir sous peu. Les propriétaires songent à mettre en place un système de réservation pour faciliter le processus.

« Il y a une salle de dégustation, une terrasse, c’est vraiment un endroit bucolique et facile d’accès. Beaucoup de cyclistes passent dans le secteur et peuvent s’arrêter », indique François Marquis, responsable de la recherche et du développement, et porte-parole de la distillerie.

Il invite à consulter le site web de la fabrique pour connaître les modalités de visite, appelées à évoluer en ce début d’été un peu chaotique.

> Consultez le site de la distillerie