On peut difficilement prévoir la météo, mais nos envies de rosé, elles, semblent plus prévisibles, et l’engouement pour ce type de vin continue de croître. Au diable le temps qu’il fait, nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier le rosé en toute saison, et avec raison. Et une suggestion de chablis simplement trop bon pour passer à côté.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Complet et complexe

Je n’ai pas goûté tous les rosés, mais parmi la cinquantaine testés à ce jour, celui-ci s’est vraiment démarqué. Stéphane Vedeau a de nouveau fait fort, avec un rosé de grenache complet et complexe, qui ne titre pourtant que 11,5 %. Preuve une fois de plus que la qualité a beaucoup plus à voir avec une viticulture soignée qu’autre chose. La couleur est très pâle et le nez, très expressif : pêche blanche, gadelle, framboise, fleurs sauvages, anis, garrigue, orange. Complexe, vous disais-je, et nuancé. Sec et très savoureux, ample, mais frais, avec une impression minérale qui s’étire en finale. Délicieux à l’apéro avec un saucisson sec, ou avec des petits farcis, un tian de légumes ou un poisson grillé avec huile d’olive et herbes.

Clos Bellane Altitude Rosé Côtes du Rhône 2019, 21,10 $ (12513567), 11,5 %, bio.

Garde : de 1 à 2 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Textures pour la table

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Buti Nages Rosé Costières de Nîmes 2019

Celui-ci, vous en trouverez fort probablement tout l’été, mais on en profite lorsqu’il est offert au rabais. Je vous avais déjà recommandé le 2018, encore sur nos tablettes en avril. Ce nouveau millésime, fraîchement arrivé, est encore meilleur. Dans un esprit de rosé méridional, le nez est plutôt délicat, avec des notes de pêche, d’agrumes et d’herbes, mais la bouche fait preuve de matière, avec un certain gras. Comme je me plais à le dire : c’est plus un vin de texture que d’arômes. De très légers amers apportent du relief et en font un vin tout indiqué pour la table. À déguster avec un grilled cheese, des crevettes ou du saumon grillés, une salade panzanella.

Buti Nages Rosé Costières de Nîmes 2019, 14,95 $ (427625), 13,5 %, bio (13,95 $ jusqu’au 14 juin).

Garde : de 1 à 2 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Chablis sans reproche

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

La Chablisienne Grande Cuvée Chablis Premier Cru 2017

Que de bonnes choses à dire ! Le vin est très bon, il est une expression très juste de chablis, et le rapport qualité-prix est excellent. Très pâle, avec des reflets verts, et un nez salin, aux accents de saumure, de citron, de pomme verte, d’amandes, de crème. Très belle matière en bouche avec une texture crémeuse tout de suite rehaussée d’une acidité fringante et de notes minérales. Complexe et très harmonieux, ample et long, il est déjà délicieux, mais il a aussi tout ce qu’il faut pour évoluer gracieusement. À déguster avec du homard, des poissons en sauce ou des pétoncles poêlés. À ne pas rater : le 2014 du même vin vient d’être mis en vente sur le site de la SAQ, au même prix !

La Chablisienne Grande Cuvée Chablis Premier Cru 2017, 31,25 $ (12794178), 13 %.

Garde : de 6 à 8 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ