Débourrement précoce et rapide, fleurs apparues à la mi-mai : le millésime 2020 a battu des records de précocité en Bourgogne.

Agence France-Presse

Les températures de la première quinzaine de mars, au-delà des normales, ont favorisé une reprise précoce de la végétation sur tout le vignoble, quel que soit le cépage, chardonnay ou pinot noir.

Les températures, qui se sont maintenues bien au-delà des normales de saison durant tout le mois d’avril, ont conduit à une pousse explosive de la végétation, portant l’avance jusqu’à trois semaines par rapport à 2019.

Les premières fleurs apparues mi-mai placent les millésimes 2020 parmi les plus précoces que la Bourgogne a connus.

Dans le Bordelais également, avec des températures plus élevées que la normale en mars, la vigne a pris près de trois semaines d’avance.