(Ottawa) Chaque personne ayant l’âge légal pour consommer de l’alcool au Canada en a bu, en moyenne, 9,5 verres standard en 2018-19, pour un volume total de 3 094 milliards de litres, 0,2 % de plus que l’année précédente, selon Statistique Canada.

La Presse canadienne

Dans l’ensemble, les ventes de boissons alcoolisées pour l’exercice ayant pris fin le 31 mars 2019 se sont chiffrées à 23,6 milliards, en hausse de 2,2 % par rapport à l’exercice précédent.

Les ventes de cidres, coolers et autres boissons rafraîchissantes ont bondi de 15 % en 2018-19 pour atteindre 1,1 milliard ; la croissance des ventes de cette catégorie a été la plus forte au Canada pour une septième année consécutive.

Les ventes de vin ont progressé de 0,2 % à 7,5 milliards. C’est au Québec que le vin a représenté la plus grande part de marché des ventes totales de boissons alcoolisées, à 43,3 %, comparativement à 15 % pour la Saskatchewan, à l’autre bout du spectre.

L’agence fédérale précise que les ventes de vin rouge ont représenté 53,7 % des ventes totales de vin au Canada.

Quant aux ventes de bière, elles ont augmenté de 2 % par rapport à un an plus tôt, à 9,4 milliards, leur rythme de croissance le plus prononcé depuis 2014-2015.

Statistique Canada a établi les ventes de spiritueux en 2018-19 à 5,7 milliards, 3,1 % de plus qu’à l’année précédente. Le whisky (30,2 %), la vodka (25,0 %) et le rhum (15,6 %) ont constitué 70,8 % des ventes totales de spiritueux au Canada.