Alain Brumont est amoureux du Québec. Un amour réciproque qu’il cultive depuis des décennies en multipliant les allers-retours, en participant à des événements exclusifs et en réservant des lots pour la SAQ.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

De passage dans la province début novembre, il était inquiet du virage « nature » du palais des Québécois.

« C’était la mode en France il y a 10 ans, explique-t-il en entrevue. Plus maintenant. Les gens ont compris que ces vins sont souvent remplis de défauts. Le Québec, avec la SAQ, a toujours été en avance sur son temps en matière de vin. Pas cette fois-ci. »

Alain Brumont défend pourtant l’élaboration des vins avec moins de sulfites ajoutés. Dans son chai, il protège ses cuvées tout au long de l’élaboration grâce à l’azote et l’argon, plutôt qu’avec des sulfites.

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Brumont Tour Bouscassé Madiran 2011

Pour découvrir son travail, cette bouteille de la vendange 2011 vaut le coup. L’assemblage de tannat, de cabernet-sauvignon et de cabernet franc offre un nez évolué qui rappelle les feuilles mortes et la terre.

Sur les papilles, la tension et les tannins sont au rendez-vous. C’est un parfait vin d’automne, à prix compétitif.

Brumont Tour Bouscassé Madiran 2011, Code SAQ : 12284303, 18,05 $

Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/brumont-tour-bouscasse-madiran-2011/12284303