Réponse : la France.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

La France et la Suisse ont longtemps revendiqué la paternité de l’absinthe. La Commission européenne a tranché. L’absinthe de Pontarlier, dans le département du Doubs, en France, a obtenu une indication géographique protégée (IGP).

Les producteurs craignent cependant de perdre des clients à l’étranger. La nouvelle réglementation prévoit en effet un minimum de 20 mg de thuyone par litre dans l’absinthe de Pontarlier. Cette molécule, naturellement présente dans la plante, est considérée comme dangereuse à forte dose. Tellement que certains pays comme les États-Unis interdisent les boissons ayant des concentrations plus fortes que 10 mg par litre.

Le débat est suivi en Suisse, où les producteurs du Val-de-Travers attendent eux aussi leur IGP.