Plusieurs nouveaux rosés, élaborés par des vignerons aimés des Québécois, arrivent sur tablettes de la SAQ.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
collaboration spéciale

Le Sud-Africain Adi Badenhorst ouvre la saison avec sa cuvée Secateurs Rosé. Le producteur, qui magnifie déjà le cinsault dans ses vins rouges, lui donne une autre dimension dans son rosé.

Oubliez les notes de melon et de pêche des vins de Provence. Celui-ci sent le bleuet, la framboise, la fleur de trèfle et le noyau de cerise.

Sa couleur plus soutenue annonce un vin avec plus de matière en bouche. C’est vrai. Sa texture ronde et subtilement épicée par une touche de syrah permet de nombreux accords à table, avec des grillades mixtes notamment.

N’allez toutefois pas croire que sa robe colorée indique qu’il contient plus de sucre résiduel. Il est sec avec 1,6 g par litre.

AA Badenhorst Secateurs Rosé 2018, 16,85 $ (13509252)