Un nouvel ingrédient s’invite dans les alambics du Québec : le citron. Les agrumes inspirent désormais plusieurs distillateurs d’ici en quête de fraîcheur.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Les gars de la Distillerie du St. Laurent commercialisent d’ailleurs depuis peu un gin acidulé parfumé au yuzu, au citron, à la lime de Perse et à la main de Bouddha.

« Je voyage beaucoup pour la commercialisation du gin et j’ai vu qu’ailleurs d’autres compagnies avaient commercialisé des gins aux agrumes et qu’elles avaient un bon succès, raconte Joël Pelletier. Notre premier gin aux algues est iodé, on a voulu explorer une autre piste. »

Afin de conserver les saveurs, le tout est distillé à froid grâce à un alambic vacuum qui retire l’air pendant la distillation. Le gin Citrus n’est pas filtré. Sa couleur est donc un peu laiteuse.

Pour mettre ses arômes en valeur, il suffit de le mélanger avec du tonic ou de l’eau pétillante. Joël Pelletier conseille aussi de le servir en gin sour, soit avec un blanc d’œuf, du sirop simple, du jus de citron et beaucoup de glace.

Ailleurs au Québec, la distillerie Noroi vient de lancer une nouvelle vodka citron et lime (code SAQ : 14210957).

La distillerie 3 Lacs présente aussi un premier gin au tournesol et au citron (code SAQ : 14185211). De quoi mettre du soleil dans son mélangeur.

St. Laurent Citrus, 48,75 $ (14217059)

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/page/fr/saqcom/dry-gin/st-laurent-citrus/14217059