La demande pour le vin blanc explose partout dans le monde. Et elle est si forte que certaines régions viticoles troquent peu à peu les classiques cépages rouges contre des variétés de blancs.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
collaboration spéciale

De passage au Québec, la vigneronne Lorraine Senard confirme la tendance en Bourgogne. « On voit de plus en plus des vignes de pinot noir qui sont remplacées par du chardonnay, observe-t-elle. Dans la Côte de Beaune et même dans la Côte de nuits. »

Le scénario se produit aussi dans la vallée du Rhône, où l’interprofession a présenté à la mi-avril un plan stratégique pour « blanchir » ses vignobles surtout connus pour ses vins rouges.

Le journal Les Échos avance que l’engouement pour le blanc dans l’Hexagone est lié à la baisse de consommation de viande rouge.

> Consultez l'article du journal Les Échos: https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/le-vin-blanc-gagne-du-terrain-a-la-faveur-de-nouvelles-habitudes-alimentaires-1013151

> Consultez l'article de La revue du vin de France: https://www.larvf.com/la-vallee-du-rhone-veut-mettre-du-blanc-dans-son-vin,4622666.asp