Le printemps chaud et ensoleillé des dernières semaines en France a de quoi rendre jaloux tous les Québécois… sauf les vignerons.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
La Presse

Les températures clémentes des derniers mois ont devancé la croissance des vignes d’au moins une semaine dans les vignobles de l’Hexagone.

Or, le mercure est redescendu au-dessous de zéro à plus d'une reprise depuis le début avril, mettant ainsi les vignerons en état d’alerte pour protéger la future récolte.

Le froid, combiné à l’humidité, a malheureusement été fatal dans la nuit du 3 au 4 avril dans le Muscadet.

L’angoisse est à son comble dans la Loire où les gels printaniers ont été dévastateurs ces dernières années.

En Bourgogne, les vignerons semblent avoir eu plus de chance. Dans la nuit du 14 avril, ils ont allumé des centaines de feux pour tenir les précieux plants au chaud. Les pertes semblent heureusement limitées, selon les premières informations.

https://www.vitisphere.com/actualite-89345-Le-gel-comme-une-vilaine-habitude-en-Loire.htm