(Ville-Marie, Québec) Le Témiscamingue célébrera son terroir en grand dès vendredi à l’occasion de la 18e Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien, qui devrait accueillir pas moins de 35 000 foodies en fin de semaine à Ville-Marie, sur les rives du magnifique lac Témiscamingue.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Au cœur de cet événement qui s’offre une programmation culturelle de haut calibre — les groupes Galaxie et Alaclair Ensemble se succéderont sur scène vendredi soir — se trouveront surtout plus de 45 exposants locaux qui seront là pour faire goûter leurs créations, signe indéniable du dynamisme agrotouristique de la région.

« C’est la plus belle fin de semaine de l’année au Témiscamingue, nous assure Line Descôteaux, présidente de la Foire gourmande. Et c’est un véritable laboratoire pour les exposants parce que ça leur permet d’établir un contact direct avec les clients. C’est le meilleur moment pour lancer de nouveaux produits. »

C’est en partie grâce à la Foire gourmande que la ferme Nord-Vie a développé une partie de ses produits à base de fraises. « On fait des alcools et des jus pétillants et la Foire nous a aidés à développer nos produits », soutient le copropriétaire Normand Olivier, que nous avons rencontré devant sa ferme de Saint-Bruno-de-Guigues. 

« C’est une plateforme qui nous permet de faire goûter ce qu’on fait, on peut voir ce que les gens apprécient. »

PHOTO FOURNIE PAR LA FOIRE GOURMANDE DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ET DU NORD-EST ONTARIEN

En plus des produits du terroir proposés par les exposants, des spectacles sont aussi au programme
de la Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien.

En mettant en valeur les producteurs locaux, l’événement permet de sensibiliser les gens de la région au fait de consommer ce qui se fait de mieux chez eux. Cela reflète aussi la tendance observée un peu partout au Québec, si bien que les produits du secteur trouvent plus que jamais leur place dans les restaurants, commerces et épiceries du Témiscamingue, mais aussi dans ceux de Rouyn-Noranda et de Val-d’Or et même dans quelques-uns du Nord-Est de l’Ontario. Un élan qui se traduit par de plus en plus d’initiatives à caractère agrotouristique.

La promesse Opémican

La Foire gourmande croit que les producteurs de la région vont profiter de l’ouverture récente du parc national d’Opémican. « On le sent déjà, nous assure Line Descôteaux, aussi propriétaire de la boutique Les Chocolats Martine, qui a pignon sur rue à quelques encablures de la marina de Ville-Marie. On sent qu’il y a plus d’achalandage. Notre Témis, il est beau, ça aide à faire parler de nous. »

Marie-Ève Gagnon, copropriétaire du Verger des Tourterelles, à Duhamel-Ouest, tient une boutique où elle vend sa gamme de cidres et d’alcools de petits fruits. La jeune productrice de 38 ans entretient pour sa part quelques doutes quant à l’afflux touristique entraîné par l’ouverture du parc Opémican. 

PHOTO PIERRE-MARC DURIVAGE, LA PRESSE

Line Descôteaux, présidente de la Foire gourmande
de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien

« Il y a tellement peu de visiteurs dans la région qu’on a bien hâte de voir si ça va avoir un impact. »

« En ce moment, on sent le dynamisme autour de nous, affirme de son côté Madeleine Olivier, qui prend graduellement la relève de son père Normand à la ferme Nord-Vie. Tout le monde est en train de bonifier son offre. On sait qu’il n’y a pas assez d’hébergement pour accueillir les touristes… »

Pour sa part, la restauratrice Marie-Joe Morin reconnaît que le Témiscamingue est encore largement dans l’ombre de son petit frère abitibien. « Il n’y a pas eu de ressources touristiques spécifiques à la région depuis longtemps, mais on vient de procéder à de nouvelles embauches, notamment à la MRC et à la Société de développement, soutient la copropriétaire de Chez Eugène, à Ville-Marie. Mais l’ouverture du parc Opémican pourrait représenter une période charnière parce que ça amène l’attention sur nous. Et ça peut justement être un levier supplémentaire qui pourrait inciter des promoteurs à proposer de nouveaux produits touristiques. Il faut amener les gens à nous connaître et à découvrir le pouvoir de ce paysage-là ! »

Consultez le site de l’événement : http://foiregourmande.ca/