Source ID:; App Source:

Fini les pailles en plastique chez St-Hubert

Le Groupe St-Hubert se démarque pour ses initiatives... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le Groupe St-Hubert se démarque pour ses initiatives en développement durable, notamment en proposant à ses clients des bornes de recharge de véhicules électriques.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tara Deschamps
La Presse Canadienne
Toronto

Les convives des restaurants St-Hubert et d'autres chaînes au Canada pourraient remarquer quelque chose d'un peu différent dans leurs commandes de boissons au cours des prochains mois.

Le géant de la restauration Recipe Unlimited, anciennement connu sous le nom de Cara Operations, et ses 19 bannières vont abandonner les pailles en plastique au mois d'août. D'ici la fin mars 2019, tous les restaurants du groupe n'offriront que des pailles de papier compostables et biodégradables, et celles-ci ne seront disponibles qu'à la demande des clients.

L'entreprise, qui possède notamment les enseignes Harvey's, Swiss Chalet, Kelsey's et New York Fries, imite ainsi un nombre croissant de restaurants canadiens et de sociétés alimentaires internationales qui éliminent progressivement les ustensiles de boisson en plastique.

Au début juin, la bannière A&W Canada a annoncé qu'elle adopterait bientôt des pailles en papier, tandis qu'Ikea Canada a promis d'éliminer les pailles en plastique d'ici 2020. De nombreux bars et établissements de restauration locaux ont emboîté le pas.

McDonald's a également annoncé en juin qu'il allait utiliser des pailles en papier dans tous ses restaurants au Royaume-Uni et en Irlande et tester une alternative aux plastiques dans certains de ses restaurants américains plus tard cette année.

Ce changement intervient sous la pression mondiale des groupes environnementaux qui exigeant que les restaurants adoptent des options compostables afin d'empêcher que ce plastique finisse par polluer les littoraux et les espaces verts et que la faune se coince et se blesse dans ces déchets.

Des experts calculent que les Canadiens utilisent environ 57 millions de pailles par jour, mais moins de 20 % d'entre elles sont recyclés. Ils recommandent souvent des pailles de papier, de métal ou de bois comme solutions de rechange.

«Notre objectif est d'enrichir la vie au Canada [...] et cela va au-delà de nos restaurants et de nos invités, pour s'étendre à nos océans, notre faune et notre environnement», a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de Recipe Unlimited, Frank Hennessey.

«Le retrait des pailles n'est qu'une étape de notre initiative visant à éliminer les articles en plastique jetables de notre chaîne d'approvisionnement pour les remplacer, dans la mesure du possible, par des articles faits de matières recyclables ou compostables», a pour sa part expliqué le président du Groupe St-Hubert, Pierre Rivard.

Alors que les écologistes et les restaurants font campagne pour interdire la paille en plastique, ils suscitent également des inquiétudes parce que certaines personnes handicapées disent en avoir besoin et craignent que les interdictions générales aient des conséquences imprévues.

Malgré tout, de nombreuses chaînes de restaurants semblent aller de l'avant avec l'élimination progressive des ustensiles en plastique.

Recipe Unlimited, qui compte 1382 restaurants, a indiqué que des pailles compostables et biodégradables seraient automatiquement fournies avec des commandes de boissons à ses enseignes de service rapide, y compris St-Hubert et Burgers Priest. Des pailles en papier seront offertes sur demande dans ses restaurants à service complet comme le Pickle Barrel, le Keg et les Milestones.

Les municipalités et les gouvernements internationaux accordent eux aussi de plus en plus d'attention à l'impact de la paille.

La ville de Vancouver a récemment suggéré que les serveurs demandent aux clients s'ils veulent une paille au lieu de leur en livrer automatiquement une avec les commandes de boissons.

La première ministre britannique, Theresa May, a également envisagé une interdiction des pailles en plastique, des cotons-tiges et des bâtonnets de remuage, tout en demandant à d'autres pays de suivre leur exemple.

Le Canada n'a pas encore pris d'engagement semblable.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer