NAIROBI, Kenya - Les autorités chinoises ont respecté nombre des engagements qu'elles avaient pris avant la tenue des Jeux olympiques d'été de Pékin pour améliorer la qualité de l'air dans la capitale, et réduire sa dépendance au charbon, selon un rapport rendu public mercredi par le Programme des Nations unies pour l'environnement.

Mis à jour le 18 févr. 2009

Dans certains cas, d'après le document, les autorités ont même dépassé les objectifs qui avaient été fixés avant la tenue des JO. Le Programme des Nations unies pour l'environnement estime ainsi que les Jeux olympiques ont permis d'élever la barre dans le domaine de l'environnement et qu'ils laissent un héritage durable.

Pékin doit cependant réduire davantage sa dépendance au charbon, et étendre ses mesures de conservation de l'eau à l'ensemble de la ville, peut-on lire dans le rapport. Le document recommande également aux autorités d'appliquer au reste du pays, fort d'1,3 milliard d'habitants, les mêmes normes en matière d'environnement.