Une usine de Longueuil a rejeté pendant cinq ans des eaux usées directement dans le fleuve Saint-Laurent, au vu et au su du ministère de l'Environnement du Québec.

LA PRESSE CANADIENNE

Selon la télévision de Radio-Canada, des bris de conduite et un branchement défectueux à l'usine Pratt et Whitney ont mené à des rejets de coliformes qui dépassaient largement les taux permis par le Ministère.L'entreprise était au courant, le ministère aussi, mais pas la Ville, qui fixe pourtant les normes de rejet. C'est un citoyen qui a finalement dénoncé la situation.

Un représentant de la Ville de Longueuil, François Laramée, a expliqué que les inspecteurs municipaux n'avaient pu relever le problème auparavant, puisque le déversoir pluvial de l'usine ne fait pas partie du réseau municipal.

Depuis 2003, l'entreprise aurait régulièrement dépassé le taux de 400 coliformes par 100 ml d'eau fixé par le Ministère. En septembre 2007, un échantillon contenait 370 000 coliformes par 100 ml d'eau.

Un responsable du ministère de l'Environnement en Montérégie, Pierre Paquin, a indiqué que le Ministère aurait agi plus rapidement s'il avait été question de contamination toxique.

L'entreprise a depuis apporté des améliorations à son système d'égout, mais il semble que les bris seraient encore fréquents.