Source ID:; App Source:

Le virage vert de Monaco

Chaque année, de 4 à 5 millions de... (Photo: AFP)

Agrandir

Chaque année, de 4 à 5 millions de personnes viennent passer leurs vacances sur le rocher monégasque.

Photo: AFP

Patricia Miotto
La Presse

Parmi les villes européennes ayant pris le virage écolo, Monaco a de quoi être cité en exemple. En particulier parce que le prince Albert II a décidé d'afficher ses couleurs... résolument vertes.

Monaco a pris le virage écolo depuis qu'Albert II a pris les rênes du pouvoir au décès de son père, il y a trois ans.

 

Fils unique de la princesse Grace Kelly et du prince Rainier, Albert Grimaldi, de son vrai nom, est un prince monégasque qui opte pour des solutions pragmatiques liées aux problèmes de l'environnement.

«Je pense que les initiatives gouvernementales peuvent être une vraie solution aux problèmes actuels», affirme Albert de Monaco, lors d'une rencontre accordée au Palais princier.

En étroite collaboration avec des conseillers qui, autrefois, étaient plus soucieux de l'expansion économique de Monaco que de la préservation de la nature, le prince Albert soutient que l'écologie doit être partout.

Hôtels verts

Une tâche difficile, mais accomplie avec dévouement. Car depuis, le Monégasque écologiste est né: il prend le bus plutôt que l'auto, et s'il en a une, elle est hybride.

«Nous avons voulu mettre l'accent sur les transports et le covoiturage, afin d'obtenir une meilleure fluidité de la circulation. Nous avons augmenté la fréquence des transports en commun en bus, réduit le prix d'un billet de bus à 1 euro, et constaté une progression de 30% de la fréquentation», explique Albert de Monaco.

Dans le registre de cette économie verte, certaines solutions quotidiennes vont même plus loin, car toute la consommation est repensée pour ce nouveau Monégasque écolo. Et la ville s'engage à lui offrir un gisement d'emplois verts dans quasiment tous les secteurs.

On parle d'écologie hôtelière, avec ses green managers qui recyclent tout, allant du moindre bouchon en plastique, au verre, aux piles, aux cartouches d'encre et à l'huile de friture. Écologie industrielle: les voitures de sport vont prendre un tournant vert; leurs constructeurs travaillent présentement sur de nouveaux modèles écolos.

Écologie culturelle, que l'on retrouve au Forum Grimaldi - le centre des congrès de l'endroit -, qui fait signer à ses employés des chartes d'éco-responsabilité.

Mais le centre ne se limite pas aux chartes, il utilise l'eau de mer pour ses systèmes de climatisation et de chauffage. «À cela, 11 000 ampoules ont été remplacées par des ampoules LED (peu énergivores). Le tri de déchet est sélectif et nous nous chargeons de fournir du matériel recyclable pour nos salons et congrès, allant de la moquette aux signalétiques d'indication des stands. Sans compter l'utilisation de papier recyclé pour nos brochures et de produits de nettoyage éco-labellisés», explique Hervé Zorgniotti, directeur des communications du Forum Grimaldi.

Profs et élèves écolos

Dans les écoles, même scénario, avec l'Éco-école. La plupart des établissements scolaires doivent réaliser un projet environnemental complet, allant de la mise en place de tri sélectif à la construction de composteurs. Les acteurs? Profs et élèves, qui s'engagent à faire l'apprentissage de gestes écolos et des actions menées au quotidien.

«Les chantiers sont immenses, et beaucoup de gens ne mesurent pas encore l'importance de l'action. Il y a encore beaucoup de gens à convaincre, mais je pense que ça passe par l'implication de tous, car si on arrive à impliquer tous les acteurs de la société civile, de l'économie, des dirigeants des pays, des scientifiques, ce rassemblement de toutes les forces permettra d'envisager l'avenir positivement», dit Albert de Monaco.

Sur ce Rocher conquis sur la mer, qui connaît un taux de concentration immobilière digne de l'Asie, ce réveil de conscience est salutaire.

 

MONACO

Cité-État située en Europe de l'Ouest, entre Nice et Menton.

Superficie de 2 km2, aussi grand que la moitié de Central Park.

Monarchie constitutionnelle indépendante depuis 1927, dirigée par le prince Albert II de Monaco depuis 2005.

Plus petit État indépendant du monde, après le Vatican.

32 543 habitants, soit 15 851 habitants par km2.

 




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer