Source ID:; App Source:

Baleine noire de l'Atlantique Nord: Ottawa réévaluera les mesures de protection

Il n'y a eu « aucune mortalité de baleine... (Photo Michael Dwyer, AP)

Agrandir

Il n'y a eu « aucune mortalité de baleine noire cet été » dans les eaux canadiennes, a indiqué le directeur général de la gestion des ressources halieutiques au MPO, Adam Burns, au cours d'une conférence de presse téléphonique, contre 12 en 2017.

Photo Michael Dwyer, AP

Les mesures de protection de la baleine noire de l'Atlantique Nord mises en place après l'hécatombe de l'été 2017 ont porté fruit, se sont réjoui aujourd'hui Transports Canada (MTC) et Pêches et Océans Canada (MPO), qui promettent toutefois de les réévaluer avant de les reconduire.

Il n'y a eu « aucune mortalité de baleine noire cet été » dans les eaux canadiennes, a indiqué le directeur général de la gestion des ressources halieutiques au MPO, Adam Burns, au cours d'une conférence de presse téléphonique, contre 12 en 2017.

Deux baleines noires ont cependant été retrouvées mortes dans les eaux états-uniennes depuis le début de 2018.

« Les mesures de gestion des pêches resteront en vigueur jusqu'à ce que les baleines aient quitté la zone » pour leur destination hivernale, a précisé M. Burns.

« Des observations de baleines sont encore signalées », a-t-il ajouté, précisant que 135 individus différents avaient été aperçus au cours de l'été dans le sud du Golfe du Saint-Laurent, contre 114 l'an dernier.

Constatant l'an dernier une mortalité élevée de l'espèce, Ottawa avait adopté une série de mesures de protection, comme la limitation de la vitesse des navires, la fermeture de corridors de navigation, la fermeture de zones de pêche et le raccourcissement de la saison de pêche, des « efforts coordonnés » avec les autorités états-uniennes, a souligné M. Burns.

L'industrie des croisières et les pêcheurs du golfe du Saint-Laurent ont dit avoir souffert de ces mesures.

« On va revoir toutes les mesures » avant de décider de celles qui seront mises en oeuvre en 2019, a expliqué Adam Burns ; les consultations auprès des acteurs concernés sont déjà commencées.

Quelque 677 heures de vol ont été réalisées jusqu'à maintenant pour étudier le déplacement des baleines noires et les observations se poursuivront cet automne.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer