Source ID:; App Source:

Des écologistes attaquent un baleinier avec des bombes puantes

Le Steve Irwin, un bateau de la Sea... (Photo: AFP)

Agrandir

Le Steve Irwin, un bateau de la Sea Shepherd Conservation Society, a attaqué le baleinier japonais Yushin Maru 2.

Photo: AFP

Agence France-Presse
Sydney

Des militants écologistes ont annoncé avoir essayé d'attaquer un des navires de la flotte de pêche à la baleine japonaise dans l'Antarctique avec des bombes puantes.

Le Steve Irwin, un bateau de la Sea Shepherd Conservation Society, a repéré le navire japonais Yushin Maru 2 dans un épais brouillard et des conditions de navigations rendues dangereuses par la glace, a indiqué l'association dans un communiqué. «Le Steve Irwin a mis à l'eau un bateau à moteur avec un équipage pour attaquer le navire japonais avec des bombes au beurre avarié», a-t-elle poursuivi.

«Malheureusement, le vent est monté à 50 noeuds avec du blizzard. Le capitaine Paul Watson a ordonné au bateau de revenir pour des raisons de sécurité alors qu'il était à mi chemin de sa cible, distante d'environ trois miles», a-t-elle précisé.

Le Steve Irwin poursuit maintenant la flotte japonaise, qui a arrêté de pêcher et est «en fuite», a dit pour sa part Paul Watson cité dans le communiqué.

Il a indiqué que les baleiniers était dans la zone d'exclusion économique antarctique australienne et a demandé à Canberra d'ordonner à la flotte de cesser la chasse.

Un moratoire international sur la chasse commerciale des baleines est en vigueur depuis 1986, mais le Japon continue de pêcher chaque année des centaines de baleines, arguant de pseudo programmes scientifiques.

Paul Watson, qui traque les baleiniers japonais durant leur saison de pêche estivale dans l'hémisphère sud depuis quatre ans avec un navire de la Sea Sheperd, a annoncé plus tôt cette année que son harcèlement a sauvé la vie de 500 de ces mammifères.

La Commission baleinière internationale a condamné les actions de Paul Watson, qui vont jusqu'à l'abordage des navires.

Lors de la dernière saison, un bâtiment des douanes australien a suivi les baleiniers japonais, collectant vidéos et renseignements en vue d'éventuelles poursuites internationales.

Peter Garrett, le ministre australien de l'Environnement, a déclaré jeudi que le gouvernement n'avait pas renoncé à engager des poursuites contre le Japon.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer