Un projet qui permettra d'acheminer du pétrole des sables bitumineux vers Montréal sera soumis à une audience publique. L'Office national de l'énergie a donné raison aux groupes écologistes et ordonné une audience publique au sujet de l'inversement d'un segment de pipeline de la société Enbridge, en Ontario.

Charles Côté LA PRESSE

Ce projet concernant la «canalisation 9» entre Sarnia et North Westover, en Ontario, fait partie d'un plan plus vaste de la société Trailbreaker qui permettrait d'acheminer le pétrole extrait des sables bitumineux jusqu'à Montréal ou Portland, dans le Maine.

Par le passé, la direction d'Enbridge a indiqué que l'avancement de ce projet permettant au pétrole albertain d'atteindre les raffineries de la côte est du continent dépendait entre autres des capacités de raffinage à Montréal et de l'inversement du pipeline entre Montréal et Portland. Enbridge souhaitait que l'Office national de l'énergie approuve son projet sans audiences publiques, contrairement à plusieurs groupes écologistes qui en avaient fait la demande.