Sondage sur les enjeux énergétiques: la «propagande» d'Ottawa dénoncée

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a dépensé 145 000$ au cours de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a dépensé 145 000$ au cours de l'hiver dernier pour sonder les Canadiens sur l'un des dossiers de l'heure au pays, soit les enjeux énergétiques. Mais l'exercice est qualifié de «pure propagande» par l'opposition officielle à Ottawa.

L'un des principaux constats de la consultation menée par la firme Ipsos Reid pour le compte de Ressources naturelles Canada est que l'environnement vient au deuxième rang des préoccupations des Canadiens, derrière l'économie, mais devant la santé. Mais la consultation a aussi permis de vérifier que peu de répondants se souviennent de récentes actions du gouvernement du Canada en matière de ressources naturelles ou d'énergie. Ou encore que les répondants connaissent peu ou pas l'initiative gouvernementale de «Développement responsable des ressources».

«Les conservateurs essaient de faire de la propagande, et cet exercice leur sert seulement à vérifier si leur propagande fonctionne. Et on se rend compte que ça ne fonctionne pas», dénonce Christine Moore, députée d'Abitibi-Témiscamingue et porte-parole du NPD en matière d'énergie et de ressources naturelles. Selon Mme Moore, le gouvernement Harper a dépensé 57 millions en publicité depuis 2011. «Ils sont beaucoup trop occupés à faire de la publicité pour leurs programmes plutôt qu'à consulter réellement les Canadiens au sujet de leurs préoccupations.»

Consultations

Les documents obtenus par La Presse mentionnent que «cette étude auprès de la population canadienne générale visait à mieux comprendre l'opinion des Canadiens sur un grand nombre d'enjeux énergétiques et à servir de base aux vastes consultations continues et futures sur la politique énergétique». La Presse a cherché à savoir si de telles consultations étaient au programme, mais Ressources naturelles Canada n'a pas été en mesure de répondre à nos questions.

La consultation menée en janvier dernier par la firme Ipsos Reid au coût de 144 249,16$ comprenait un sondage téléphonique fait auprès de 3000 Canadiens. Un échantillonnage de 1500 appels à des téléphones cellulaires a été ajouté pour joindre une clientèle plus jeune qui n'utilise plus de téléphone fixe.

Le sondage conclut que les Canadiens reconnaissent l'importance de l'industrie des ressources naturelles au pays. Ils se disent néanmoins inquiets de certaines pratiques de cette industrie en matière de sécurité.

- Avec William Leclerc

Quelques faits saillants du sondage

Quels sont les enjeux auxquels le gouvernement du Canada devrait le plus s'intéresser?

30,2 %: Économie, chômage, emploi

10,2 %: Environnement, pollution

9,4 %: Santé, système de santé

Les revenus qui proviennent de l'industrie des ressources naturelles profitent à ma communauté...

44,5 %: Proportion des répondants ont accordé la note de 7 ou plus. (Sur une échelle de 1 à 10, 1 étant « tout à fait en désaccord », 10, « tout à fait en accord ».)

Les pipelines au Canada peuvent transporter du pétrole de façon sécuritaire.

49,9 %: Proportion des répondants ont accordé la note de six ou moins.

Les trains peuvent transporter du pétrole de façon sécuritaire.

44,7 %: Proportion des répondants qui ont accordé la note de quatre ou moins.

Avez-vous entendu parler récemment d'une action prise par le gouvernement du Canada contre les déversements de pétrole?

78 %: Proportion des répondants ont dit non.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer