Le Sud-Ouest des États-Unis pourrait à nouveau endurer une sécheresse de 60 ans comme cela a déjà été le cas au XIIe siècle, selon un scénario catastrophe dressé par des chercheurs américains dans une étude publiée lundi sur le site de la National Academy of Sciences.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Des chercheurs de l'Université d'Arizona se sont appuyés sur les données qu'ils ont examinées en matière de changements de température et de sécheresses dans la région depuis 1200 ans pour réaliser des projections dans les domaines du climat et des ressources en eau.

Cette étude du passé, se fondant sur les mesures météo enregistrées par l'homme mais aussi sur l'examen de souches d'arbres, montre que les périodes de sécheresse endurées au cours des siècles derniers ont été bien pires que celles observées dans les temps modernes.

«Les principales sécheresses du XXe siècle paraissent bien pâles par rapport à celles qui ont été enregistrées au cours des deux derniers millénaires et au-delà», écrivent les chercheurs.

«Nous ne disons pas que les sécheresses à venir seront pires que ce qu'on a connu mais nous disons qu'elles peuvent être aussi graves», écrit l'une des chercheuses, Connie Woodhouse.

Au cours du XIIe siècle, une sécheresse de 60 ans a ainsi été enregistrée dans une grande partie de l'ouest américain et du nord du Mexique, ont constaté les chercheurs.

«La morale de l'histoire c'est que nous pourrions endurer une sécheresse de type médiéval avec même des températures plus élevées», a déclaré Mme Woodhouse.