La justice russe a confirmé mercredi en appel la condamnation à trois ans de camp d'un militant écologiste qui dénonçait les impacts sur l'environnement des travaux de préparation des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, qui battent actuellement leur plein.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le tribunal régional de Krasnodar (sud) a rejeté l'appel d'Evgueni Vitichko, géologue et membre d'une association régionale de défense de l'environnement du Caucase du Nord (EWNC), a constaté une correspondante de l'AFP.

M. Vitichko avait été condamné en 2012, avec un autre militant, Suren Gazarian, à une peine de trois ans avec sursis pour avoir créé une ouverture dans une clôture dressée dans une zone protégée. Sa peine a été commuée en prison ferme fin 2013.