Les communautés côtières doivent se faire entendre dans le dossier de l'exploitation des hydrocarbures dans le Golfe du Saint-Laurent maintenant qu'une entente a été signée à ce sujet entre les gouvernements du Québec et du Canada.

Publié le 25 mars 2011
LA PRESSE CANADIENNE

C'est ce qu'estime le maire des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, qui invite notamment les communautés côtières du Golfe, les groupes de pêcheurs et les associations touristiques à participer au Forum sur les hydrocarbures, qui se tiendra les 8 et 9 avril dans l'archipel madelinot.

L'accord entre les deux ordres de gouvernement prévoit que Québec retirera une somme «équivalant à cent pour cent des redevances» de toutes les activités d'extraction de gaz ou de pétrole des fonds marins situés en territoire québécois, dans le golfe du Saint-Laurent.

Soucieux de la préservation de l'environnement, M. Arseneau rappelle que les communautés locales devraient s'intéresser au gisement Old Harry qui se trouve à environ 80 kilomètres des côtes des Îles-de-la-Madeleine.

Le maire désire notamment en savoir davantage sur les risques des forages en mer ainsi que sur leur impact sur les industries de la pêches et du tourisme.

Le Forum réunira neuf conférenciers experts et devrait s'attarder à l'écosystème du Golfe, la règlementation sur les hydrocarbures ainsi qu'au processus d'évaluation environnementale.