Le ministre fédéral de l'Environnement, Jim Prentice, a affirmé jeudi que les industries canadiennes pourraient ne pas se faire imposer de plafond d'émissions de gaz à effet de serre (GES) avant 2016.

LA PRESSE CANADIENNE

Ottawa reporte à l'année prochaine le développement d'une réglementation, avec l'objectif de s'arrimer au projet d'échéancier américain.

Le message est bien différent de celui qu'avait lancé précédemment le gouvernement conservateur en promettant un plan de lutte aux changements climatiques propre au Canada devant être mis en place le 1er janvier 2010.

M. Prentice, s'adressant aux médias en conférence téléphonique depuis Londres, a indiqué que la réglementation pour les grandes industries émettrices de GES devrait être harmonisée avec celle des États-Unis afin de protéger les emplois et les investissements au Canada.

Le projet d'échéancier américain prévoit la mise en place de normes quelque part entre 2012 et 2016.

L'ancien ministre canadien de l'Environnement John Baird affirmait l'année dernière que son gouvernement posait des gestes concrets et que des règles entreraient en vigueur le 1er janvier 2010.