Source ID:; App Source:

135 000 km carrés du territoire québécois protégés

La réserve écologique du Mont-Gosford.... (Photo fournie par le gouvernement du Québec)

Agrandir

La réserve écologique du Mont-Gosford.

Photo fournie par le gouvernement du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Saint-Bruno-de-Monarville

Le gouvernement québécois a annoncé dimanche que 8,12 pour cent de tout le territoire québécois sera protégé, dépassant du même coup son objectif de 8 pour cent.

Le premier ministre Jean Charest a indiqué que la superficie totale des aires protégées est portée à 135 326 kilomètres carrés.Pour y arriver, le gouvernement crée 14 nouvelles aires protégées couvrant plus de 18 000 kilomètres carrés. Onze de ces zones se retrouvent dans le nord du Québec. Les autres territoires protégés projetés sont situés en Outaouais, dans les Laurentides et en Mauricie.

> Les réserves en photos 

Ces territoires auront le statut de réserve de biodiversité projeté. Le gouvernement doit leur attribuer un statut permanent de protection à l'intérieur d'une période de quatre à six ans, à la suite d'une consultation publique.

M. Charest a indiqué qu'il visait un objectif de 12 pour cent du territoire québécois protégé d'ici 2015 mais il a reconnu que cela devenait de plus en plus difficile avec le temps car le Québec continue de se développer au fil des années, entraînant une plus grande occupation du territoire. Selon lui, ces difficultés démontrent l'importance d'agir plus rapidement dans ce domaine.

Le gouvernement a aussi annoncé la création de deux nouvelles réserves écologiques projetées dont une dans la région Québec, la Tourbière-de-Shannon, l'un des seuls milieux humides protégés d'importance dans la région de la capitale nationale, selon les documents du ministère de l'Environnement. L'autre est situé en Estrie, au Mont Gorford, et vise à «contribuer à conserves dans leur état naturel des écosystèmes forestiers rares des montagnes frontalières de l'Estrie.

Cinq aires protégées ont obtenu un statut permanent de protection: deux en Gaspésie, deux sur la Côte-Nord et un en Abitibi-Témiscamingue.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer