Moins de deux ans après les dernières élections fédérales, et en pleine quatrième vague de COVID-19, c’est à nouveau le grand jour chez Élections Canada. Cette année, au moins 175 000 employés accueilleront les électeurs dans quelque 14 000 bureaux de vote partout au pays.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

27 millions

Plus de 27 millions d’électeurs sont inscrits pour se rendre aux urnes le 20 septembre. De ce nombre, 5,7 millions ont déjà voté par anticipation et 1,2 million de personnes ont choisi de voter par la poste, un chiffre record dans l’histoire du pays.

Un ou deux jours de plus

Le nombre record de votes par la poste pourrait retarder les résultats électoraux. En effet, les bulletins de vote reçus par la poste seront dépouillés le lendemain des élections, soit le 21 septembre. Cela pourrait prendre un ou deux jours après le scrutin pour connaître les résultats définitifs.

Pour les électeurs qui votent par la poste, le bulletin de vote doit arriver au bureau de vote avant sa fermeture le 20 septembre, soit avant 21 h 30.

Cinq mesures de sécurité contre la COVID-19

Cinq mesures ont été mises en place pour assurer la sécurité des employés d’Élections Canada et des électeurs pendant la pandémie. Le port du masque est encouragé partout au pays et obligatoire au Québec. Du désinfectant pour les mains est distribué. Les crayons sont à usage unique (on peut aussi apporter son propre crayon). Le respect d’une distance de 2 m entre les électeurs est demandé en tout temps. Un seul préposé au scrutin est présent par table, derrière un écran de plexiglas.

Le passeport vaccinal n’est pas exigé dans les bureaux de vote.

Ces mesures pourraient entraîner un temps d’attente un peu plus long qu’à l’habitude.

Symptômes de la COVID-19

Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19, qui sont déclarées positives ou qui sont en quarantaine ne pourront pas aller voter, à moins qu’elles l’aient déjà fait par anticipation ou qu’elles se soient inscrites pour voter par la poste avant le 14 septembre dernier.

Trois moyens d’identification

Un électeur doit prouver son identité et son adresse. Il existe trois options : présenter une pièce d’identité du gouvernement (permis de conduire ou autre carte portant vos photo, nom et adresse actuelle), fournir deux pièces d’identité (carte d’électeur et facture d’un service public ou carte étudiante) ou, en l’absence d’une pièce d’identité, indiquer son nom et son adresse que validera un répondant inscrit au même bureau de vote.

12 heures

Les bureaux de vote sont ouverts pendant 12 heures dans tout le pays. Le Canada possédant six fuseaux horaires qui couvrent au total quatre heures et demie, les heures d’ouverture sont décalées d’une province à l’autre afin que la majorité des résultats soient connus à peu près en même temps.

Le b. a.-ba du dépouillement

Dès la fermeture du bureau de scrutin, le scrutateur procède au dépouillement des votes manuellement, en présence de plusieurs personnes, dont des représentants des candidats. Il vide le contenu de l’urne, déplie les bulletins un à un, les montre à chaque personne présente et demande au greffier d’inscrire le résultat en faveur du candidat sélectionné. Il y a une pile par candidat et une pile pour les bulletins rejetés.

Les votes reçus par la poste seront dépouillés le 21 septembre.

30 minutes

Les premiers résultats du dépouillement sont connus dans un délai d’environ 30 minutes après la fermeture des bureaux. Ils sont considérés comme préliminaires : la validation est effectuée par un directeur de scrutin dans la semaine suivant le jour des élections.

10 ans

Les bulletins de vote sont envoyés dans un entrepôt et sont conservés pendant 10 ans après le jour des élections.

Avec la collaboration de Mélanie Marquis, La Presse